La Franc-Maçonnerie et l’Afrique : mythes et réalité

La Rose-Croix et surtout la Franc-Maçonnerie sont des sociétés secrètes occidentales, extrêmement puissantes, et présentes partout dans le monde. La majorité de l’élite politique africaine en ferait partie. 50 des 54 chefs d’Etat africains seraient ainsi francs-maçons ou affiliés à ses clubs (Rotary Club, Lions Club etc.). La Franc-Maçonnerie a donc un impact direct sur la vie quotidienne de centaines de millions d’Africains.

Toute la société civile sur le continent noir en est consciente, interprète le phénomène de diverses façons, et entraine dans cette discussion des rumeurs et opinions variées.

Certains avancent même que la Franc-Maçonnerie serait issue directement de l’Afrique pharaonique. Ce n’est pas vrai. Par ailleurs comment s’est-elle donc implantée de manière aussi forte chez nous ? Nous allons répondre.

Le lecteur est invité à se documenter sur la philosophie africaine Maât afin de saisir l’entièreté de cet article.

Logos maçonniques divers

L’Afrique, aux origines des sociétés secrètes

L’Afrique, berceau de l’humanité et de la civilisation humaine, est le continent où les premiers humains ont fait naitre les premières sociétés secrètes. En effet, nos anciens avaient compris que le savoir pouvait être à la fois positif, constructeur, source de progrès et de bienfaits (Maât), et à la fois négatif, et destructeur, source de malheurs (Isfet), lorsqu’on en fait mauvais usage.

Afin de maintenir Maât, tous les savoirs ou toutes les connaissances ne devaient pas tomber entre les mains de quelqu’un de mal intentionné qui pourrait en faire mauvais usage, ouvrant la voie à des situations de déstabilisation, de désordre et de chaos.

Pour cela, nos ancêtres, en transmettant les savoirs, veillaient toujours à les mettre sous le sceau du secret, et à les passer à des personnes qu’ils jugeaient appropriées. Cette pensée a poussé nos aïeuls à créer des sociétés secrètes, des confréries d’initiés, qui, conservent tous les savoirs (histoire, traditions, connaissances, etc…) utiles à la vie et la survie d’un peuple et à son organisation dans le temps et l’espace.

Les sociétés secrètes et les confréries d’initiés africaines, à force de détenir des connaissances, sont devenues des endroits où se sont concentrées des élites, des intellectuels et des dirigeants de haut niveau qui ont marqué de leur empreinte l’histoire africaine.

Dans toutes les régions de l’Afrique il a toujours existé des sociétés secrètes ou des confréries de tous types (confréries de bâtisseurs, de chasseurs, de médecins-guérisseurs, d’astronomes, d’historiens, de prêtres, etc….). Ces sociétés sécrètes existaient même du temps de la civilisation pharaonique et étaient régies comme pour tous les aspects de la vie, par les lois de Maât (Ordre, Justice, Vérité, Harmonie, etc..).

Ce sont ces sociétés secrètes qui ont continué à bâtir partout sur le continent les civilisations qui sont nées lorsque la civilisation pharaonique s’est effondrée (Ghana, Zimbabwe, Ifé-Benin etc…).

Elles devaient donc agir correctement pour maintenir les équilibres nécessaires à l’épanouissement, la vie et la survie de leurs peuples et de leurs nations.

C’est le lieu de se poser la question suivante : La Franc-Maçonnerie et la Rose-Croix faisaient-elles partie des sociétés secrètes et des confréries d’initiés existantes du temps de l’Égypte ancienne ?

Il est vrai que ces sociétés secrètes occidentales prétendent souvent remonter à la période africaine pharaonique et emploient dans leurs logos de présentation, énormément de symboles issus de l’Égypte ancienne (Croix Ankh, Pyramides, symboles solaires, Stèles, etc…), ce qui fait dire aux profanes que ces sociétés secrètes remontent à la civilisation pharaonique.

Exemple d’outils de mesure utilisés par nos ancêtres de la Vallée du Nil pour les constructions ; Les bâtisseurs de Maât les utilisaient pour leurs œuvres en hommage au Créateur (Imana/Amen). On y reconnait des outils (ex: l’équerre) qui servent aujourd’hui dans les symboles et les logos maçonniques.

Il n’existe cependant aucun document (papyrus ou fresques), ni aucun texte antique de l’Égypte ancienne qui parle de Franc-Maçonnerie, de Rose Croix ou atteste de la naissance de la Franc-Maçonnerie ou de la Rose-Croix en Égypte ancienne.

La pyramide, symbole abondamment utilisé par les loges maçonniques et les sociétés secrètes occidentales.

Il n’existe par ailleurs aucun mot, aucun terme dans le lexique pharaonique qui signifie Rose-Croix ou Franc-maçonnerie ou qu’il est susceptible de traduire par ces mots.

C’est pourquoi l’idée selon laquelle ces sociétés secrètes occidentales remonteraient à l’Égypte ancienne est une idée fausse et un mensonge pur et simple jusqu’à preuve du contraire.

Puisque la Franc-maçonnerie et la Rose-Croix ne sont nullement d’origine africaine, quelles sont les informations permettant de retracer leurs origines ?

Puisque la Franc-Maçonnerie et la Rose-Croix sont des sociétés secrètes occidentales, c’est donc en Occident qu’il convient de chercher leurs traces.

Les plus anciennes sociétés secrètes occidentales viennent de la Grèce antique. Il convient de rappeler que la Grèce, berceau de la civilisation occidentale, a été entièrement civilisée par l’Égypte strictement noire et africaine.

C’est par l’Égypte que la Grèce a eu connaissance du concept de sociétés secrètes et a pu fonder des systèmes d’organisations sous le sceau du secret.

Des écoles grecques telles que l’école de Pythagore, lui-même qui a tout appris des Egyptiens, fonctionnaient comme des sociétés secrètes. On sait que les Grecs ont aussi repris et adapté la figure pharaonique du dieu Djehouty c’est-à-dire Thot, pour en faire leur dieu Hermès et aboutir à des notions comme l’hermétisme et l’alchimie ; notions qui ont perduré dans l’antiquité gréco-romaine et même durant la période dite du moyen-âge européen.

La divinité Djehouty ahou ou Djehouty aaa (Thot 3 fois grand) dans la civilisation pharaonique. Il était la forme de Dieu (Imana/Amen), responsable des savoirs et de la connaissance. C’est lui qui sera repris par les Grecs sous le nom d’Hermès qu’on appelle aussi Hermès Trismégiste (La notion de « Trismégiste » renvoie à la notion de 3 fois grand).

Cependant il n’existe aucune trace de la naissance de la Franc-Maçonnerie ou de la Rose-Croix dans l’antiquité gréco-romaine. Les recherches dans la plus grande partie du moyen âge occidental montrent que l’hermétisme et l’alchimie ont continué en occident durant cette période, mais donnent le même résultat d’absence concernant la Franc-maçonnerie.

Hermès Trismégiste. Illustration tirée du Viridarium Chymicum, 1624.

Les projets qui vont donner naissance à la Franc-maçonnerie et la Rose Croix naissent en réalité entre la fin du moyen âge et l’époque du début de la renaissance en Occident.

Il convient de noter que l’Occident, pauvre et arriéré durant le moyen-âge, a bénéficié pendant cette période, des savoirs des Noirs maghrébins – dits Maures – et des Arabes, qui l’ont recivilisé.

L’Europe au contact des Maures a donc redécouvert son histoire, notamment son histoire antique (Grèce, Rome, influence de l’Égypte sur la Grèce et Rome, etc…) pour amorcer sa renaissance. Cette redécouverte par les européens d’alors de leur histoire ancienne a développé en eux une passion pour les civilisations anciennes (Grèce, Rome, Égypte, etc…) et leurs savoirs.

C’est donc en s’inspirant principalement des concepts de l’antiquité durant la renaissance européenne, que l’occident va nourrir l’idée de création de la Franc-Maçonnerie en s’inspirant des modèles des sociétés secrètes ayant existé dans l’antiquité, notamment des modèles de l’Égypte ancienne.

Voilà pourquoi la Franc-maçonnerie et ses sociétés secrètes affiliées (Rose-Croix, etc…) aiment se présenter comme des sociétés fraternelles philosophico-spirituelles, héritières et continuatrices de l’humanisme et de la sagesse des civilisations anciennes, notamment des sagesses de l’Égypte ancienne.

Symbolisme de la Rose-Croix. Inutile de citer tous les symboles pharaoniques visibles sur ce logo (scarabée du Kheper, cartouche hiéroglyphique etc…). Nous attirons l’attention du lecteur sur le fait qu’on y voit clairement le mot « Maat » écrit tout en haut du logo, comme pour dire que cette société secrète occidentale prétend agir pour le maintien de la Maât (Vérité, Justice, Ordre, Harmonie) dans le monde.

Contrairement aux sociétés secrètes africaines existant pour garantir l’ordre et la mise en sécurité des savoirs ancestraux, les sociétés secrètes occidentales poursuivront en réalité un autre but que nous verrons progressivement dans les lignes qui suivent.

C’est dans le monde anglo-saxon que la Franc-maçonnerie naîtra. Les premières loges verront le jour en Écosse (Ex : la loge écossaise de Kilwinning). De là les idées maçonniques vont gagner l’Angleterre puis se répandre progressivement dans toute l’Europe notamment durant la renaissance.

La Franc-maçonnerie va façonner le paysage des idées en Europe. D’abord tapies dans l’ombre, les loges maçonniques et les maçons vont s’opposer à l’Église et à la monarchie puis finir par prendre le pouvoir et s’imposer progressivement en Europe, au 18ème siècle.

C’est une des raisons pour lesquelles ce siècle est appelé le « siècle des lumières » car les francs-maçons se donnent entre eux-mêmes le titre de « frères de la lumière ». En effet beaucoup de personnages historiques importants en occident (appelés officiellement philosophes, philanthropes, humanistes, etc…) du siècle dit des lumières qui ont influencé la pensée intellectuelle, les sciences, la naissance de concepts comme les droits de l’homme, « la république » ou encore la « démocratie » en Europe étaient des francs-maçons ou avaient des liens avec la Franc-Maçonnerie.

Bijou maçonnique du Grand Orient de France (G.O.D.F) à l’effigie de Voltaire. Comme Voltaire, de nombreux philosophes des lumières étaient des Francs Macons
L’image de la déclaration des droits de l’homme porte plusieurs symboles pharaoniques ici détournés par la Franc-Maconnerie. On reconnait tout en haut la pyramide et l’œil solaires par exemple, et la déclaration des droits de l’homme est écrite sur des supports en formes de stèles pharaoniques.

Ainsi en Europe, la chute du couple Eglise-Monarchie, a progressivement laissé la place pour l’apparition du couple Franc-Maçonnerie-République, ou Franc-Maçonnerie-Démocratie.

C’est ainsi que dans les systèmes républicains et démocratiques en Occident, la Franc-maçonnerie a pris la place du Clergé tandis que les républiques et les démocraties ont pris la place des systèmes monarchiques ou les ont modifiés (monarchies parlementaires, etc…).

Franc-Maçonnerie et Spiritualité

Même si la Franc-Maçonnerie aime utiliser nos symboles ancestraux pour se donner de la contenance, il faut savoir que le coté spirituel de la Franc-Maçonnerie n’est que du vernis, car il n’existe pas de spiritualité réelle au sein des loges maçonniques. C’est pourquoi la notion de divinité et de Dieu, y a été enlevée et remplacée par des notions comme « le Grand architecte de l’Univers », etc…

Les loges fonctionnent non pas comme des groupes religieux ou spirituels, mais plutôt comme des groupes d’intérêts, des réseaux d’affaires, des lobbys, qui intègrent toutes sortes de personnes sans se soucier de question spirituelle, etc… c’est pourquoi il existe des gens, toutes les confessions religieuses y compris des religieux (rabbins, prêtres, pasteurs ou imams) au sein des loges.

Puisque la Franc-maçonnerie est née en Europe, comment s’est-elle retrouvée aux 4 coins du monde ?

C’est durant la renaissance européenne que vont être mis en œuvre les grands projets expansionnistes européens, c’est-à-dire l’exploration, puis la conquête et l’exploitation (esclavage, colonisation, pillage des ressources, etc..) des continents pour le compte de l’Europe.

Puisque des loges maçonniques existaient (dans l’ombre) déjà à cette même époque des grands explorateurs européens, on comprend que des loges ou des maçons de ces époques ont accompagné ou soutenu ces projets impérialistes.

Voilà pourquoi tous ces projets impérialistes de conquêtes (colonisation, etc…) portent la marque de la Franc-maçonnerie dans le sens où ils sont présentés officiellement par l’Europe comme des œuvres d’humanisme, de civilisation, etc… alors que ces projets n’étaient autre chose que le mal incarné.

Image de propagande coloniale. On y voit la république française (symbolisée par la Marianne solaire) qui apporte les concepts occidentaux dans les colonies. C’est ainsi que la Franc-maçonnerie s’est implantée dans le monde.

Les européens en s’implantant donc sur les continents pour les conquérir et les exploiter par le biais de l’esclavage et la colonisation, y ont implanté les loges pour leurs propres besoins de conquêtes, lorsque cela leur paraissait possible.

C’est cela le sens de la notion « d’Ordre Mondial », terme maçonnique pour définir l’ordre du monde tel que voulu ou souhaité par l’Occident. C’est ainsi que les loges maçonniques sont apparues dans le monde et en Afrique.

C’est tous ces processus d’implantations à travers le monde qui ont permis à la Franc-Maçonnerie de devenir aujourd’hui une puissante nébuleuse mondiale croisant des intérêts politiques, économiques, géostratégiques, qui continue à parler de « Nouvel Ordre Mondial ».

Les diverses tentacules du réseau maçonnique à travers le monde.
Exemple de symboles pharaoniques repris par les Francs-maçons sur le dollar américain . On y voit en latin la notion de « Nouvel Ordre » qui figure sous la pyramide.

La Franc-maçonnerie en Afrique

La première loge maçonnique sur le territoire africain est née dans ce qui deviendra plus tard le Sénégal, en 1781, période où les européens pratiquaient la traite négrière. Cette loge fut créée par des Français.

La colonisation verra les loges maçonniques se multiplier sur le continent, ce qui signifie qu’il y avait des francs-maçons hommes d’affaires, commerçants, etc… parmi les colons. Participant d’un projet colonial et impérialiste, les loges maçonniques vont influencer la naissance des républiques en Afrique.

Ainsi par le biais des colons, les loges vont en Afrique détruire le système unique de pouvoir (Maât) et reproduire le couple Franc-Maçonnerie-République comme en Occident, puis contrôler les nouvelles républiques africaines naissantes pour le compte de l’Occident.

Félix Houphouët Boigny, premier président ivoirien. On le voit à l’image avec un collier présidentiel quasi identique à celui que portent les Francs-maçons dans les loges.

C’est pourquoi toutes les loges maçonniques présentes en Afrique sont rattachées à des loges maçonniques mères situées en Occident. C’est donc jusqu’à aujourd’hui l’Occident qui contrôle les loges africaines.

Cela signifie que la plupart des loges maçonniques en Afrique ne sont donc pas des « loges africaines », mais plutôt des loges occidentales implantées en Afrique. Ces loges travaillent contre l’Afrique pour le compte de l’Occident.

La Grande Loge Nationale Française (GLNF), et Grand Orient de France (GODF) sont deux des plus grandes loges françaises. La GLNF représente est la loge de la droite française et le GODF est la loge de la gauche française. C’est à ces loges mères que sont rattachées les principales loges maçonniques dites « africaines » qui sont présentes dans les pays francophones.

Contrôler l’Afrique passe aussi par contrôler les élites africaines (présidents, ministres, décideurs, etc…) censées diriger les pays africains. C’est pourquoi les loges maçonniques en Afrique ont incité hier et incitent toujours aujourd’hui, parfois par la séduction ou la pression, de nombreuses personnes qui souhaitent accéder à des hauts postes en Afrique ou devenir des élites africaines à entrer dans des loges maçonniques.

On leur y promet des soutiens, la possibilité de se faire un réseau d’hommes puissants, de l’argent, des comptes bancaires à l’étranger, des possibilités énormes en termes de carrière, et plein d’autres artifices que l’Occident sait bien vanter.

C’est ainsi que notre élite, en raison de l’aliénation ou d’intérêts personnels, se laisse distraire par ces sirènes et se retrouve dans les loges, formant ainsi des réseaux de cooptation de dirigeants contrôlés par l’Occident au sein des états africains.

Exemple de dirigeants africains Francs-maçons.
John Kufuor, ancien président du Ghana, qui est franc-maçon
George Weah, président du Liberia
Thabo Mbeki, ancien président de l’Afrique du Sud, reçu ici par l’Ordre de Malte, qui est affilié à la Franc-Maçonnerie.

Une fois dans la loge le nouvel « initié » franc maçon au terme de pseudo-initiations, va promettre durant une pseudo cérémonie spirituelle, de servir et de défendre les intérêts de la franc-maçonnerie par-dessus tout, en échange d’une grande carrière, de sa cooptation dans un gouvernement, etc…

Le serment prêté par Ali Bongo Ondimba lors de son installation en tant que Grand maître de la Grande Loge du Gabon, en est un des exemples typiques :

«Moi, Ali Bongo Ondimba,
en présence du Grand Architecte de l’Univers (…), je promets solennellement que je m’acquitterai des devoirs de grand maitre de la grande loge du Gabon, fidèlement et consciencieusement avec zèle et impartialité, et au mieux de mes aptitudes, jusqu’à ce qu’un frère ait été dument élu et installé à ma place.

Dans cette haute fonction, je ferai tout ce qui est mon pouvoir pour servir les intérêts de la Franc-Maçonnerie(…)»

Ali Bongo lors de son intronisation maçonnique en tant que « Grand maitre de la Grande loge du Gabon ». Il serre la main de son vrai maitre de la Grande Loge Nationale de France, ici Francois Stifani.

Puisque toutes les loges dites « africaines » sont reliées à des loges mères occidentales situées en Occident qui les contrôlent, toutes les loges africaines font des comptes rendus de leurs activités aux loges mères en occident. Cela permet aux occidentaux de contrôler, presque entièrement, à travers les loges, de nombreux dirigeants et décideurs africains et de manipuler les élites africaines qui se sont dévoués volontairement involontairement à l’Occident en entrant dans les loges.

Ainsi les loges sont des lieux où se préparent des intrigues et des magouilles politiques visant à placer des personnes a des hauts postes (ex : projet de coup d’états, trucages d’élections, etc…).

Des dirigeants comme Idriss Déby, Sassou Nguesso ou encore Ali Bongo sont des francs maçons notoires. Les soutiens des loges maçonniques font partie des raisons de leur longévité au pouvoir, ou encore des raisons de leur important taux d’accumulation de biens matériels et d’avoirs en occident.

Puisque contrôlées par l’occident, ces loges influencent les élites africaines pour qu’elles prennent des décisions dans les sens qui ne contrarient pas les intérêts occidentaux en Afrique.

Puisque tenus en laisse par les loges, ou ayant des avoirs à l’étranger par le biais des loges, beaucoup de dirigeants africains ayant pactisé avec les loges ne sont pas libres pour faire des choses qui vont dans le sens du bien-être de l’Afrique et des africains.

C’est toutes ces choses qui expliquent aussi le silence coupable et les trahisons de plusieurs dirigeants africains lorsque l’occident en raison de conflits d’intérêts se met à menacer des pays et des dirigeants africains, soutenir des rebellions en Afrique, etc…

Sur le plan des idées, la Franc-maçonnerie participe à la diabolisation de la spiritualité africaine. En effet, il n’a échappé à personne que cette société utilise abondamment nos symboles (pyramides, Croix Ankh, etc…) pour ses logos et sa propagande.

Puisque la Franc-maçonnerie utilise nos symboles de Maât mais se livre à des actions qui sont dans l’ordre du mal (donc contraires à Maât), cela répand dans les esprits l’idée que ceux qui utilisaient ces symboles antiques (donc nos ancêtres des bords du Nil) commettaient le mal.

Ainsi à cause de la Franc maçonnerie, beaucoup font des confusions entre la spiritualité africaine de la période pharaonique et la Franc-maçonnerie. Cette confusion est savamment utilisée par les responsables religieux des religions dites révélées qui font des propagandes pour combattre la spiritualité africaine et interdire à leurs adeptes africains de retourner vers la spiritualité de leurs ancêtres.

Que faut-il retenir de la Franc-maçonnerie en Afrique ?

La Franc-maçonnerie est une société secrète occidentale implantée en Afrique. De ce fait elle agit en Afrique non pas pour l’Afrique, mais pour le compte de l’Occident. 

Puisqu’en Afrique  

  • La Franc-maçonnerie participe du projet impérialiste de conquête et de domination des peuples et territoires (esclavage, colonisation, pillage des ressources) pour le compte de l’Occident.
  • La Franc-maçonnerie participe au contrôle, à la manipulation et à l’aliénation mentale des élites et des dirigeants africains pour le compte de l’Occident.
  • La Franc-maçonnerie participe à la diabolisation de la spiritualité africaine,

Ça signifie que la Franc-maçonnerie, contrairement a ce qu’elle professe, n’agit pas pour la Maât (l’ordre, la Vérité, la Justice, l’Humanisme) en Afrique mais plutôt pour Seth et Isfet (le Mal, le Desordre, le Chaos, etc…) sur le continent.

C’est pourquoi nous africains devons dénoncer la Franc-maçonnerie et ses sociétés secrètes affiliées et cela sans relâche. ! La libération de l’Afrique passe aussi par la fin de l’emprise de la Franc-Maçonnerie et de ses sociétés affiliées, de leurs loges et de leurs obédiences sur le continent !!!

Pour nous, Africains, les sociétés secrètes occidentales en Afrique sont de par leurs actions, des incarnations de Seth (Ici à l’Image)

Hotep !

Par : Lisapo ya Kama © (Tous droits réservés. Toute reproduction de cet article est interdite sans l’autorisation de Lisapo ya Kama)

Notes :

  • Civilisation ou Barbarie, Cheikh Anta Diop
  • La Franc Maçonnerie, une Fraternité révélée, Luc Nefontaine
  • Les Francs-Maçons, Jack Chaboud
  • Vidéo de l’intronisation D’Ali Bongo Ondimba dans la loge du Gabon
  • Wikipedia
  • https://www.jeuneafrique.com/171210/politique/enqu-te-les-nouveaux-francs-ma-ons/
  • https://www.jeuneafrique.com/137767/politique/afrique-les-nouveaux-francs-ma-ons/
  • https://www.jeuneafrique.com/137766/politique/franc-ma-onnerie-africaine-et-ind-pendance-cha-cha/
  • https://www.jeuneafrique.com/137764/politique/rdc-les-francs-ma-ons-kinshasa-discrets-mais-pas-trop/
  • https://www.jeuneafrique.com/137763/politique/franc-ma-onnerie-vers-une-guerre-des-loges-en-c-te-d-ivoire/
  • https://www.jeuneafrique.com/137765/societe/franc-ma-onnerie-petit-br-viaire-du-futur-initi/
  • Le Contrôle Psychologique et la Manipulation Mentale des Élites du Monde Noir par la Franc Maconnerie Occidentale du 17ème siècle au 21eme siècle, Conférence donnée par Jean Charles Coovi Gomez
Spread the love