Et l’Afrique offrit l’écriture à l’humanité…

Il est enseigné partout que la première écriture au monde est l’écriture sumérienne (Mésopotamie) datant de -3300. Mais les travaux de l’Institut germanique d’archéologie conduits par Gunter Dreyer ont permis de rendre cette invention déterminante pour l’humanité à qui de droit, c’est-à-dire aux Noirs d’Afrique.

The world’s oldest writing. This writing is from Black Africa.
Les plus anciennes traces de l’écriture dans l’histoire. Cette écriture est africaine (Source : Grammaire simplifiée de l’égyptien hiéroglyphique, René Louis Parfait Etilé, page 14)

L’éminent linguiste congolais Théophile Obenga nous apprend que les phéniciens, qui étaient les habitants noirs primordiaux du proche orient, originaires d’Afrique, disaient dans leurs textes que l’écriture avait été créée par les égyptiens et transmis à eux. Le savant grec ancien Diodore de Sicile disait que les nubiens (sud Egypte-soudan) lui avaient rapporté que c’est d’eux que leurs descendants égyptiens avaient hérité de l’écriture [1]. L’Institut germanique d’archéologie a découvert à Abydos au sud de l’Egypte la plus ancienne trace d’écriture de l’histoire de l’humanité. Les inscriptions mises à jour par cette équipe ont permis de dater à -3400 les hiéroglyphes qui y ont été trouvés [2].

Des tablettes trouvées à Uruk et Akkad en Mésopotamie indiquent pour leur part une « écriture » datée de -3200 avant JC. Le problème avec cette « écriture » c’est qu’il s’agit d’inscriptions sans son. Ça veut dire que ce sont des dessins qui n’ont pas pour but de traduire un son. Ce n’est donc pas de l’écriture. S’il faut comparer ça avec l’Afrique, nous avons l’os de Lebombo trouvé au Swaziland et qui est la première attestation de l’exercice des mathématiques au monde. Les inscriptions sur l’os de Lebombo datent de -37000. Il conviendrait de comparer -37 000 à -3 200! La véritable écriture sumérienne date de -3060. Et les dits sumériens étaient des Noirs.

Source : presentation of Upahotep Kajor Mendi; Ubuntu Mboa 6250
Ecriture sumérienne anciene (Source : presentation de Upahotep Kajor Mendi; Ubuntu Mboa 6250)

Ce sont les Noirs de Phénicie, dirigée par Cadmus qui introduiront l’écriture en Grèce après s’y être installés vers -1450. Ce qui est confirmé par les grecs anciens eux-mêmes. C’est donc au contact des civilisateurs Noirs du proche orient, originaires d’Afrique, que l’Europe aura pour la première fois une écriture vers le 9e siècle avant JC, soit près de 2600 ans au moins après l’Afrique.

C’est cet alphabet grec qui va donner l’alphabet latin actuel, que nous avons utilisé pour écrire cet article. L’historien et épigraphiste français Pierre Bordreuil, chercheur émérite au Centre National de Recherche Scientifique (France) dit « ce qui est extraordinaire avec l’alphabet phénicien, c’est qu’il est l’ancêtre de nos alphabets » [3]. L’écriture européenne étant d’origine phénicienne et l’écriture phénicienne étant d’origine africaine, l’écriture européenne est donc d’origine africaine.

L'ORIGINE AFRICAINE DE L'ECRITURE EUROPÉENNE : 1- L’Égyptien hiéroglyphique il y a 5400 ans 2- Le Proto-Sinaique, écriture égyptienne inventée il y 3500 ans 3- Le phénicien 4- Le Grec 5- L'alphabet latin Données de l'illustration authentifiées dans L'Afrique Impériale de Nioussérê Kalala Omotunde, page 26.
L’ORIGINE AFRICAINE DE L’ECRITURE EUROPÉENNE :
1- L’Égyptien hiéroglyphique il y a 5400 ans
2- Le Proto-Sinaique, écriture égyptienne inventée il y 3500 ans
3- Le phénicien
4- Le Grec
5- L’alphabet latin
Données de l’illustration authentifiées dans L’Afrique Impériale de Nioussérê Kalala Omotunde, page 26.

Hotep!

Par : Lisapo ya Kama © (Tous droits réservés. Toute reproduction de cet article est interdite sans l’autorisation de Lisapo ya Kama)

    • Afrique, berceau de l’écriture; Ankh magazine n°7/8
    • Department of Mathematics of Buffalo University
    • Nations Nègres et culture, Cheikh Anta Diop
    • [1] Antériorité des civilisations nègres, Cheikh Anta Diop, page 38.
    • [2] Grammaire simplifiée de l’Egyptien hyéroglyphique; René Louis Parfait Etile, page 14
  • [3] A l’origine de l’alphabet, les phéniciens, RFI.
Spread the love