La révolte Maji Maji, la Tanzanie se soulève contre la colonisation

Résistants tanzaniens à la colonisation allemande
Njorosa Mbano et Nkosi Mputa Gama, résistants tanzaniens à la colonisation allemande

Suite à la conférence de Berlin, l’Allemagne établit un protectorat sur Tanganyika – partie continentale de la Tanzanie – après avoir vaincu les résistances âpres des peuples Makondé et Mbunga. La fastueuse Kilwa, ville phare de l’Afrique de l’Est à l’époque impériale, se voyait encore bombardée, après les attaques destructrices des portugais pendant la traite négrière et l’enfer de la traite arabe. 

Comme en Namibie, la colonisation allemande de Tanganyika se manifeste alors par une violence extrême. Le Reich tue les rois qui résistent et Carl Peters, le gouverneur colonial, hérite du nom swahili de Mikono wa Damu (l’homme aux mains de sang). L’Allemagne impose des taxes élevées aux Noirs et les mets en esclavage pour la construction de route et dans les champs de coton, les enchaînant souvent par le cou. 

Carl Peters dit Mikono wa damu
Carl Peters dit Mikono wa damu

Le mécontentement se généralise et en 1905, Kinjikitile Ngwale, un grand gardien des secrets divins, disparaît de chez lui, et revient après avoir communiqué avec Bokera, une forme de Dieu, et avec les ancêtres. Ceux-ci lui ont demandé de mener la rébellion. Il demande aux peuples de Tanganyika de s’unir contre les colons et déclare avoir trouvé une eau sacrée (Maji Maji en langue locale), protégeant des balles. Armés de lances et aspergés par Maji Maji, les peuples unis de Tanganyika détruisent les champs de coton et attaquent les allemands. 

L’insurrection gagne le pays et en Août 1905 des milliers de combattants attaquent les camps allemands sans pouvoir les vaincre. En Octobre, le Reich répond en massacrant le peuple Nguni qui a rejoint la rébellion, tuant des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants. Kinjikitile Ngwale est arrêté et pendu, son frère prend la tête de la rébellion. 75 000 guerriers Africains trouvent la mort dans les combats. L’Allemagne pratique la politique de la terre brûlée qui conduira à la famine et la mort de 250 000 tanzaniens. Les Maji-Maji sont finalement après deux années de rébellion héroïque, et la colonisation continue. 

Des leaders de la rébellion : 1.Nkosi Mputa Gama 2.Magodi Mbano 3.Njorosa Mbano 4.Zimanimoto Gama 5.Fratera Gama 7.Mtekateka Tawete 11.Mputa Mkuzo Gama. Egalement à l’image Mtepa Hawayi Gama, Majiyakuhanga Komba, Mpambalioto Soko et Songea Mbano. La plupart seront pendus.
Des leaders de la rébellion : 1.Nkosi Mputa Gama 2.Magodi Mbano 3.Njorosa Mbano 4.Zimanimoto Gama 5.Fratera Gama 7.Mtekateka Tawete 11.Mputa Mkuzo Gama. Egalement à l’image Mtepa Hawayi Gama, Majiyakuhanga Komba, Mpambalioto Soko et Songea Mbano. La plupart seront pendus.

La rébellion Maji Maji, bien que n’ayant pas réussi, inspirera par son caractère rassembleur les autres luttes pour la liberté dans la région. Kinjikitile Ngwale est aujourd’hui célébré comme un prophète.

Par : Lisapo ya Kama

Sources :

  • Black Past 
  • Afrique noire, sol, démographie et histoire, Louise Marie Diop-Maes, page 249.