L’Origine du racisme anti-noir dans le monde

racisme
Fresque espagnole du 13eme siècle représentant Saint Michel des chrétiens pesant les « bonnes âmes » (blanches)  dans une balance face au diable (noir aux cheveux crépus avec cornes et griffes) pesant aussi des « mauvaises âmes » en voie de diabolisation et de noircissement de la peau

D’où vient le racisme anti noir qui existe de par le monde ? Si vous êtes africain ou d’origine africaine, c’est une question que vous avez dû vous poser au moins un jour dans votre vie. Le Noir est mal vu par une grande partie de l’humanité. Lorsqu’il est dans le monde arabo musulman, il est rejeté. Lorsqu’il est dans le monde occidental, malgré tous ses signes d’ouverture, d’occidentalisation ou d’intégration, le racisme et la haine ne sont jamais bien loin pour le traiter de bamboula, de singe, etc…

Partout où il passe il est tout le temps victime de stéréotypes qui finissent par le nuire gravement (rejets, racismes, haines, etc.…) comme l’histoire l’a montré à plusieurs reprises.

Mais d’où vient cette attitude que les autres peuples ont vis-à-vis du Noir ? Quelle est l’origine historique de ce rejet ? Quand a-t-il commencé dans l’histoire de l’humanité ?

Cela va peut-être choquer certains, mais le racisme anti-noir est né originellement sur des bases religieuses, plus précisément sur les bases religieuses des religions dites révélées (Judaïsme, Christianisme, Islam). 

Quel est le texte fondateur de ce racisme ? Eh bien c’est le texte qui est plus connu sous le titre de la malédiction de Cham. Ce texte se situe dans le livre biblique de la genèse, plus précisément dans l’histoire de Noé et de ses fils, fils représentant les ancêtres des nations.

C’est ce que dit le livre biblique de la genèse au chapitre 9, versets 18 à 19 : «Les fils de Noé, qui sortirent de l’arche, étaient Sem, Cham et Japhet. Cham fut le père de Canaan. Ce sont là les trois fils de Noé, et c’est leur postérité qui peupla toute la terre».

Le texte biblique explique qu’il est ici question ancêtres des nations qui ont peuplé la terre âpres le déluge. Quelles sont ces nations ?

D’apres le texte biblique il existe 3 ancêtres des 3 nations qui ont peuplé la terre âpres le déluge. Ce sont les nations : Sem, Cham et Japhet.

Voici le passage de la bible où se trouve de la malédiction.

 (Genèse ch.9 v.20-27):

«Noé commença à cultiver la terre, et planta de la vigne.

 Il but du vin, s’enivra, et se découvrit au milieu de sa tente.

 Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères.

 Alors Sem et Japhet prirent le manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons, et couvrirent la nudité de leur père; comme leur visage était détourné, ils ne virent point la nudité de leur père.

 Lorsque Noé se réveilla de son vin, il apprit ce que lui avait fait son fils cadet.

 Et il dit: Maudit soit Canaan! Qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères!

 Il dit encore: Béni soit l’Éternel, Dieu de Sem, et que Canaan soit leur esclave!

Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Canaan soit leur esclave!» 

A première vue, ce texte ne dit pas quel est la couleur de peau des peuples dont il est question ici. Cela fait qu’à première vue, on ne peut pas dire qui symbolise (entre Sem, Cham ou Japhet) les Noirs (Africains), les Blancs (Européens), etc…

A première vue ce texte ne dit pas que Cham est maudit, puisque dans ce texte c’est Canaan (fils de Cham) qui est maudit et frappé d’esclavage et non Cham.

C’est le genre d’arguments utilisés souvent par les adeptes des religions révélées pour se défendre lorsqu’il est question de ce sujet.

Mais comment sait-on que Cham désigne les noirs ?

Eh bien c’est parce qu’en hébreu (langue dans laquelle a été écrite le livre de la genèse) le terme «Cham» renvoie a l’idée de chaleur, de noirci, ou de brulé en langue hébraïque. Or en langue pharaonique, le terme «Kam» signifie noir.

Si alors ces peuples hébraïques ont à des moments de leur histoire séjourné en Égypte comme le dit la Bible, ça signifie qu’il y a eu des contacts entre ces peuples sémitiques et les peuples africains (noirs). On comprend alors d’où vient ce terme Cham (terme pour désigner l’apparence physique des Noirs), qu’on retrouve dans la bible.

Cham est (si l’on tient compte des contacts entre les peuples sémitiques et les peuples africains dans l’antiquité) une déformation du terme Kam ou Kem (terme signifiant noir, noirci en langue pharaonique), par les rédacteurs de la bible, comme l’explique Cheikh Anta Diop dans son ouvrage Nations Nègres et Culture.

Il est donc normal que Cham soit désigné dans la bible comme la source des peuples noirs (africains).

De plus les traditions des religions dites révélées désignent Cham et ses descendants bibliques comme les noms symboliques pour désigner les peuples originaires d’Afrique.

Si Cham est l’ancêtre des premiers peuples noirs (africains), alors ses fils bibliques Kush (Nubie), Misraim (Egypte) Put et Canaan (Palestine-Syrie) sont des peuples africains à l’origine.

Si alors la malédiction ne concerne (d’âpres le texte), que Canaan (fils de Cham), comment est-on passé de la malédiction de Canaan a la malédiction de Cham ?

Eh bien c’est dans l’interprétation et dans l’enseignement des responsables religieux des religions dites révélées (prêtres, papes, rabbins, califes, Imams, etc…)

Ainsi pour les commentaires rabbiniques (tels que le Midrash Rabba et le Bereshit Rabba), ce texte est interprété comme le fait que à travers l’arche de Noé durant le déluge, Cham a commis un péché grave d’impureté à caractère sexuel contre son père (ce que signifie voir la nudité de son père). Et de ce fait à travers Canaan, c’est Cham qui a été maudit (transformé en noir) lui ainsi que sa descendance biblique (Kush, Misraim, Put et Canaan).

Dans le Midrash Rabba, page 293 on a Noé qui dit à Cham : «tu m’as rendu incapable de faire des choses au plus noir de la nuit, alors ta postérité (c’est-à-dire ta descendance) sera vilaine et noire de peau».

Robert Graves et Raphaël Patai nous donnent un autre aperçu de cette malédiction dans un autre texte hébraïque à travers leur livre intitulé :« Les mythes hébreux », éd. Fayard, 1987, p.192 à 134 : «De plus, puisque tu t’es contorsionné pour voir ma nudité, les cheveux de tes petits enfants s’entortilleront jusqu’à devenir crépus et ils auront les yeux rouges, en outre, puisque tes lèvres ont plaisanté sur mon infortune, les tiennes vont enfler et puisque tu as manqué d’égards pour ma nudité, ils iront tout nus et leur membre viril (sexe) s’allongera ignominieusement».

Selon ces textes, les caractères physiques africains (le fait d’être noir de peau, avoir les cheveux crépus, des lèvres parfois épaisses, etc..) toutes ces caractéristiques sont en fait la marque de la malédiction. Selon ces textes au départ de la création les premiers hommes n’étaient pas noirs. Et s’il existe des noirs ça signifie que ce sont des enfants du diable et de la malédiction. Et ainsi, voir un noir tel qu’on peut le voir dans la nature (cheveux crépus, teint noir, etc..) c’est voir quelqu’un de maudit, c’est voir un démon, c’est voir le diable en personne !!! Même l’idée que les noirs auraient les membres virils (sexes) les plus développés et les plus gros au monde viennent de ces textes !!! On voit  ainsi comment les caricatures et les stéréotypes sur la physionomie du Nègre ont commencé dans l’histoire.

homme-noir-copie
Dans l’enseignement  implicite ou parfois explicite des responsables des religions dites révélées, c’est en fait le Noir et tout ce qui s’y rapporte (sa civilisation, sa culture, etc, ) qui est l’incarnation du Mal et du Diable

Le rabbin Maïmonide dans son ouvrage considéré par les Juifs comme le plus grand en matière de philosophie religieuse juive (Le Guide des égarés, livre III, chapitre 51) nous dit ceci du peuple noir:

«leur nature est semblable à celle des animaux muets, et selon mon opinion, ils n’atteignent pas au rang d’êtres humains ; parmi les choses existantes, ils sont inférieurs à l’homme mais supérieurs au singe car ils possèdent dans une plus grande mesure que le singe l’image et la ressemblance de l’homme».

maimonides1
Le Rabbin Maimonide

Le Christianisme se présentant comme héritier du Judaïsme, ces idées du Nègre maudit par Dieu, sont passées ensuite dans le christianisme et ont été utilisés par l’église comme justification de l’esclavage des Noirs, puisque à travers le texte de la genèse il est écrit : «Qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères!» Comme le montre Guillaume Hervieux dans son livre intitulé : L’ivresse de Noé : histoire d’une malédiction.

Ces idées du Nègre maudit par Dieu sont ensuite passées dans l’islam. C’est pourquoi dans le Coran on retrouve dans la sourate Al Imran (la famille d’Imran) versets 106-107 : «106. Au jour où certains visages s’éclaireront, et que d’autres s’assombriront. A ceux dont les visages seront assombris (il sera dit) : “avez-vous mécru après avoir eu la foi ? ” Eh bien, goûtez au châtiment, pour avoir renié la foi.

107. Et quant à ceux dont les visages s’éclaireront, ils seront dans la miséricorde d’Allah, où ils demeureront éternellement»

On voit que les visages sombres sont les visages des infidèles, païens, etc… auront un châtiment. Par contre les «visages clairs» auront les grâces et la miséricorde de Dieu.

Dans le tome 1 de la Chronique de Tabari (Imam, historien et exégète perse du Coran), Tabari fournit des explications concernant la malédiction de Cham en disant ceci: «Or, sache que toutes les créatures sont sorties, après Noé (que la paix soit sur lui!), de Sem, de Cham et de Japhet. Les Arabes, les Persans, les hommes blancs de visage, les gens de bien, les jurisconsultes, les savants et les sages, sont de la race de Sem, et voici pourquoi:

 Un jour Noé était endormi, le vent souleva ses vêtements et découvrit ses parties sexuelles sans qu’il s’en aperçût. Japhet passa près de Noé, dont il vit les parties sexuelles; il se mit à rire aux éclats, et à tourner son père en ridicule, sans le recouvrir. Cham, frère de Japhet, arriva ensuite; il regarda Noé, se mit à rire aux éclats et à plaisanter, et passa outre, laissant son père dans l’état où il se trouvait. Sem vint après ses frères, et voyant Noé dans une posture indécente, il détourna les yeux et cacha la nudité de son père. Noé se réveilla ensuite, et demanda à Sem ce qui s’était passé; ayant appris que Cham et Japhet avaient passé près de lui et qu’ils avaient ri, il les maudit en disant: Que le Dieu très-haut change la semence de vos reins! Après cela, tous les hommes et les fruits du pays de Cham devinrent noirs. Le raisin noir est du nombre de ces derniers.».

Dans un autre passage de ce livre on a : «[…] Les trois fils que laissa Noé étaient: le premier, Sem, de la race duquel sont venus les Arabes, les prophètes et les gens de bien; le second, Cham, c’est de lui que sont sortis les Nègres et les Éthiopiens qui ont produit des descendants infidèles. Or, les enfants de Cham devinrent noirs parce que leur père s’approcha de sa femme, dans l’arche, malgré la défense de Noé, qui le maudit; et le Dieu très-haut changea (en noir) la semence (sperme) de ses reins.»

ibnu-al-tabari
L’Arabo-Perse  Tabari

Ainsi ces religions en se répandant dans monde, ont répandu partout l’idée de que le nègre est un être païen, mauvais, maudit par Dieu, vilain, idolâtre, sorcier, etc… Ainsi étant donné que le Nègre fut déclaré comme maudit dans ces religions, tout ce que le Nègre fait a été déclaré comme péjoratif et mauvais. Sa culture, sa spiritualité et toutes ses coutumes furent diabolisées considérés comme la culture du mal, la culture du diable, etc.…

Les religions dites révélées ont longtemps été (à cause des écrits et des enseignements  des soit disant « hommes de Dieu »  c’est à dire des prêtres,  papes, des imams, etc) les premiers porte-flambeaux des stéréotypes racistes et du racisme envers les Noirs.

C’est l’idée du Nègre maudit par Dieu qui est à l’ origine de toutes les idées négatives (idolâtrie, dix plaies d’Egypte, etc.…) au sujet de l’Egypte et des pharaons qu’on retrouve dans tous les écrits des religions dites révélées.

Dans les premiers temps de l’abolition de l’esclavage c’est l’idée de la malédiction des Noirs qui est une des raisons qui ont fait que les membres du KKK, le Ku Klux, Klan (des chrétiens) s’attaquaient aux Noirs (qu’ils considéraient comme des maudits par Dieu et des démons) pour les lyncher, les tuer et brûler leurs maisons et leurs biens, puisque l’Église avait utilisée à cette époque d’esclavage cette idée du nègre maudit, pour justifier l’esclavage.

kkk_jesus_saves
Les membres du Ku Klux Klan aux Etats-Unis à l’époque , qui étaient pour beaucoup des chrétiens protestants  se présentaient aussi entre autres comme des « disciples » et soldats du Christ, un peu comme à l’époque des croisades et des guerres de religions en Europe à l’époque. C’est pourquoi parfois ils avaient la croix en feu, et ils partaient lutter contre les « démons » (c’est à dire les Noirs) en les tuant, les lynchant, les brûlant, afin d’avoir un pays  « pur et saint » (donc rempli de Blancs). Après s’être déguisés pour aller massacrer les Noirs, ils partaient à l’Église comme de bons chrétiens, pour « remercier le Seigneur » d’avoir pu chasser vaincre lyncher et tuer les démons (c’est à dire les Noirs).

C’est l’idée du Nègre maudit par Dieu qui a fait que l’Église fasse des images pieuses des êtres qu’elle considère bons en blanc et les images du mal et du diable en couleur sombre ou noire.

diable_desert_christ
Fresque chrétienne représentant l’épisode biblique de  la tentation de Jésus par le diable au désert. On y voit le Christ en tant qu’envoyé ou messie qui y est représenté comme blanc (c’est à dire comme pur et saint) et l’agent du mal, le diable, est noir. Lorsqu’on regarde de près on voit que ce diable  il est même vêtu de la façon dont les noirs s’habillent à cause de la chaleur et de la température en Afrique (c’est à dire torse nu, etc..) quant au Christ il est vêtu comme un citoyen romain ou grec (donc européen).  On peut voir de telles fresques (dieu blanc, diable noir)  dans beaucoup d’Églises en Afrique et même ou hors d’Afrique. Ces images, ont l’air de passer inaperçu, mais elles jouent un rôle sur la psychologie et l’esprit. Ainsi en rentrant dans une église, un homme blanc reconnait aisément ses traits et sa couleur de peau dans les images divines de Jésus, de Marie, etc… Quant au Noir chrétien lorsqu’il regarde les portraits officiels de Jésus ou Marie dans les églises, il sait au fond de lui que ces images divines  ne lui ressemblent pas, et est obligé malgré lui de reconnaître  son image (image démoniaque) dans les traits du diable puisque le diable a parfois la même couleur que lui. Lorsque les religions dites révélées parlent du démon ou du diable, c’est au fond, sous les traits de l’homme noir qu’il est figuré.

C’est l’idée du Nègre maudit par Dieu qui a fait que les philosophes du siècle dit des lumières (qui se présentaient en grande majorité comme  des chrétiens), ont élaboré tant de théories racistes sur les Noirs. Prenons par exemple cas de Montesquieu qui dit dans son livre l’Esprit des lois XV, 5, que : «On ne peut se mettre dans l’idée que Dieu, qui est un être très sage ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir,(…..)»

Donc selon Montesquieu un corps noir ne possède pas une âme bonne, mais forcément mauvaise. Il récidive plus loin dans le même ouvrage en disant que :

 «Il est impossible que nous supposions que ces gens-là (les africains) soient des hommes ; parce que, si nous les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes chrétiens.»

Donc pour Montesquieu, un bon chrétien est éduqué à penser que les africains sont des sous hommes ou des fils du diable.

montesquieu
Montesquieu, en tant que  « bon chrétien », pensait comme la plupart des gens et des « philosophes  des lumières »  en son temps, qui étaient souvent aussi des chrétiens.

C’est l’idée du nègre maudit par Dieu qui a donné naissance à un vocabulaire négatif au sujet des Noirs. Ainsi on rajoute le terme noir à tout ce qui n’est pas bon. Exemple : humour mauvais= humour noir, Jeudi noir, broyer du noir, point noir, liste noire, avoir un cœur noir, etc.…

C’est l’idée de la malédiction des Noirs dans la philosophie islamique qui est responsable de ce rejet des Noirs par les Arabes et de toutes les injustices et de toutes les haines que subissent les Noirs dans le monde arabe.

Cette idée du Nègre maudit fut véhiculée dans le monde noir au moment de l’esclavage et de la colonisation par les missionnaires.

Voici une chanson tirée d’un livre de chants « Njembo nda nkundo » (Chants en lonkundo) destinés aux écoliers du Congo sous occupation belge à Bamanya en 1911. L’auteur des chansons est la Sœur de l’eglise Catholique Arnoldine Falter des Sœurs du Précieux Sang. Le livret contient 66 chansons. Les chansons étant dans leur version originale en lonkundo, voici la traduction en français:

ESISEZELO EA KAM (La punition de Cham)

O Père Cham, qu’as-tu fait?

 Nous souffrons beaucoup

 Par Dieu nous sommes punis

 Durement sans pitié

 La punition qu’Il t’avait infligée

 Est héritée par nous tous

 

Tu t’étais moqué, toi, mauvais fils

 Tu avais raillé ton père

 Et Noé, comme punition à toi

 T’a humilié

 Et ainsi: « Cham travaille

 Toujours pour ses frères »

 

Et maintenant ta descendance

 Des esclaves ici sur terre

 Quelle pitié pour ton peuple! A cause de ta malédiction

 Tous les Noirs ici

 Regrettent ta faute

 

Comme tu t’es moqué de ton père

 Tes descendants se moquent de toi

 Ils refusent ton nom

 Toujours est-il que

 Si tu veux la bénédiction sur terre

 Honores ton père et ta mère

vauthier_rene_le_congo_belge_167_les_soeurs_de_kimuenza
Soeurs au Congo. C’est de tels enseignement (par exemple le texte ci-dessus) que les missionnaires (prêtres, sœurs, etc..) dans leurs écoles coloniales, partaient prêcher ou enseigner aux Noirs. Lorsque ces missionnaires enseignaient, ils savaient bien ce qu’ils étaient en train de faire. Ils ont enseigné tout cela au Noir afin de l’aliéner et salir son esprit.

Pendant des siècles ces idées ont été véhiculées à travers le monde par les religions dites révélées (Judaïsme Christianisme, Islam) dans leurs élans de conquêtes et de conversions, d’évangélisations ou islamisations. Ainsi tous les adeptes des religions révélées qui existent par le monde ont déjà entendu, vu ou pensé ou intégré cette image négative du Nègre dans leurs esprits, ce qui a conduit beaucoup de gens et de peuples à rejeter et détester le Noir.

Ainsi les africains adeptes des religions révélées ont en grande partie intégré consciemment ou inconsciemment cette image négative du Nègre (c’est-à-dire d’eux-mêmes) dans leur esprit.

Étant donné que le Nègre fut déclaré comme maudit dans ces religions ou leurs philosophies et que cela a été enseigné même aux Africains, ils ont intégré dans leurs esprits l’idée que tout ce que le nègre fait est péjoratif et mauvais. Sa culture sa spiritualité et toutes ses coutumes furent diabolisées considérés comme la culture du mal, la culture du diable, etc.…

Ainsi beaucoup d’africains adeptes des religions révélées, ont un rejet d’eux-mêmes, c’est-à-dire de tout ce qui est africain. Ils n’aiment pas leur teint donc ils l’éclaircissent, leurs cheveux donc ils cherchent a les changer avec des produits, ils n’aiment pas leurs traditions, leur culture, leur spiritualité et la traitent diabolique, etc..

On a ainsi longtemps expliqué que les problèmes de l’Afrique et du monde viennent du fait que les noirs  ont été maudits par Dieu et que l’Afrique et le monde noir par conséquent sera toujours dernière de la classe à tous les niveaux parce que «Dieu l’a voulu ».

pat
Pat Robertson un pasteur américain très célèbre, proche de la droite américaine qui s’est enrichi pendant des années en exploitant financièrement des chrétiens au nom de Dieu. Il possède des réseaux d’églises à travers le monde (y compris en Afrique). Il n’est plus en activité,  mais il a avoué ne pas croire en Dieu et être devenu pasteur uniquement pour faire du business et se remplir les poches. Cet homme a dit sur une chaîne de télévision américaine dont il est le patron après le puissant tremblement de terre qui a ravagé Haiti en 2010, une vieille légende sans fondement qui court depuis longtemps sur l’histoire d’Haiti, à savoir que les esclaves noirs qui avaient fait la cérémonie du bois caïman (spiritualité ancestrale) et  la lutte de libération en Haiti (Toussant Louverture, Dessalines etc…) en invoquant le Dieu de leurs ancêtres pour se libérer de l’esclavage, avaient fait un « pacte avec le diable » pour se libérer de l’esclavage, et que ce tremblement de terre de 2010 ainsi que tous les problèmes d’Haiti depuis toujours étaient le résultat de « la punition et de la sanction divine » du créateur sur Haïti.  

Les problèmes de racisme, ainsi que la plupart des stéréotypes que vivent les originaires d’Afrique à travers le monde sont nées sur des bases religieuses a l’origine, de la malédiction de Cham et de l’idée du nègre maudit, avant de se diversifier dans d’autres domaines. Avant donc que le racisme anti-noir n’existe pour d’autres raisons, ce racisme a commencé tout d’abord sur des bases religieuses des religions dites révélées.

Avant l’invention de cette idée du noir maudit dans les religions dites révélées (judaïsme, christianisme, islam), il n’existait aucun texte donnant une image négative de l’Afrique et de l’africain à travers le monde.

Par : Lisapo ya Kama ©

Sources :

  • Bible
  • Coran
  • Midrash Rabba
  • Chronique de Tabari
  • Les mythes hébreux, Robert Graves et Raphaël Patai, éd. Fayard, 1987
  • Le Guide des égarés, Maimonide
  • Njembo nda nkundo (livret de chants destiné à des écoliers au Congo)
  • Montesquieu, L’Esprit des Lois
  • Cheikh Anta Diop, Nations Nègres et Culture
  • L’ivresse de Noé : histoire d’une malédiction, Guillaume Hervieux