Amina, la plus grande des reines Haoussa

Voisin du puissant empire Songhai, le peuple Haoussa avait érigé au Nigeria et au Niger des Etats-Cités qui contrôlaient une partie du commerce continental. C’est encrés dans la glorieuse tradition matriarcale africaine et tournés originellement vers la Déesse Rana, qu’ils avaient à leurs têtes des Mères Royales, qui faisaient executer leurs pouvoirs par leurs fils.

L’histoire des Haoussa est ainsi jalonnée de femmes, qui leur avaient donnés prestige et stabilité. La plus illustre d’entre elles fut Amina.

C’est au 59e siècle de l’ère africaine que la mère royale Bakwa Turunku de l’état Haoussa du Zazzau, bâti sa capitale à Zaria, nommée en hommage à sa plus jeune fille. L’état entier sera par la suite renommé ainsi et est aujourd’hui une entité administrative au nord du Nigeria. Mais ce sera l’aînée des filles, la légendaire Amina, née en 1533, qui hérita des qualités de leadership de sa mère. 

Amina
auteur de l’illustration inconnu

Très jeune la princesse, de par son titre de fille royale, fut associée aux assemblées dirigeantes de Zaria et préparée à ses futures fonctions de mère royale. Karama son frère devint roi et Amina une influente sœur royale. Passionnée par l’art de la guerre, elle prit les commandes de la cavalerie, menant des guerres de conquête pour agrandir Zaria et amplifier son control sur l’enrichissant commerce continental.  

Campagne militaire après campagne militaire, elle brilla, à la tête de ses impressionnants bataillons, par sa bravoure et ses nombreuses victoires. A la mort de Karama, la puissante sœur royale s’imposa et cumula les deux plus hautes fonctions, celles de roi (Sarki) et de mère royale (Madaki-Magadjiya).

Ses 34 années de règne la virent repousser toujours plus les frontières de Zaria. Elle subjugua des Etats entiers, dont les souverains reconnaissaient sa prééminence en lui versant des tributs.  

Le sultan Mohamed Bello du Sokoto disait « elle a fait la guerre à tous ces pays et les a vaincues à tel point que les peuples du Katsina lui ont été soumis ainsi que les hommes de Kano… et elle a aussi fait la guerre aux villes de Bauchi jusqu’à ce que son pays s’étende jusqu’à la mer au sud et à l’est ». Selon la chronique de Kano, elle a emmené ses armées jusqu’à Nupe vers le fleuve Niger.

Amina apporta prospérité économique et puissance politique à Zaria. L’Etat-Cité devint un centre important du commerce entre le Nord et le Sud du Sahara, et l’Est et l’Ouest de l’Afrique. La Reine se distingua également par l’érection de fortifications autour de la capitale, qui furent nommées Ganwar Amina (murs d’Amina).

Par ses prouesse militaires, Amina demeure une figure centrale de l’histoire et reste célébrée dans une chanson haoussa qui dit qu’elle était une « femme aussi capable qu’un homme ».

C’est Amina qui a inspiré le personnage télévisée de Xena la guerrière.

Hotep!

Par : Lisapo ya Kama 

Spread the love