Et l’Afrique inventa le calendrier…

Les astronomes égyptiens ont inventé le calendrier à des temps indéterminés. La plus ancienne utilisation certifiée de ce calendrier est vieille de 4236 ans avant l’ère chrétienne. Ce calendrier est le même qui régule nos vies aujourd’hui, ayant à peine été modifié pour le calendrier grégorien que tout le monde connaît. Il a été transmis aux européens lorsque les Romains ont envahi l’Egypte en 33 av. JC et véritablement utilisé dans l’Europe entière au 16e siècle.

Le mathématicien austro-américain Neugebauer disait « Il est véritablement le seul calendrier intelligent qui ait existé dans l’histoire de l’humanité ». Un simple calcul pour l’année 2014 nous donne 6520 (4236+2014). Le 3 Aout 2014, l’Afrique est entrée dans l’année 6251.  

Egyptian scribes
Scribes égyptiens

Le calendrier égyptien se compose de 365 jours divisés en 3 saisons. L’inondation (Akhet) dure 4 mois, la germination (Peret) dure 4 mois et finalement la chaleur (Shemou) dure 4 mois également. Grâce au niveau du fleuve Nil, on arrivait à prédire par des calculs mathématiques la quantité de grains à venir. Les 365 jours sont divisés en 5 jours dits épagomènes qui viennent avant 12 mois de 30 jours. Le jour du nouvel an est basé sur le lever de l’étoile appelée Sigui Tolo par les Dogons du Mali et Sirius B par les Occidentaux.

Il y a très longtemps déjà, les Egyptiens savaient qu’à la fin de chaque année, il y avait 6 heures additionnelles, et qu’au bout de 4 ans cela faisait 1 journée (année bissextile). Mais plutôt que d’ajouter un jour tous les 4 ans, les anciens Africains ajoutaient 1 an tous les 1460 ans, soit 1 jour additionnel (tous les 4 ans) X 365. A la basse époque égyptienne ceci dit, ils commencèrent à utiliser l’année bissextile tel qu’on la connaît. Comme le disait Cheikh Anta Diop, on reste pétrifié devant le génie des Noirs de la vallée du Nil. Il a probablement fallu des milliers d’années d’observation pour arriver à ce résultat prodigieux.

D’après l’astrophysicien et égyptologue camerounais Jean Paul Mbeleg, c’est un Egyptien, vu une instabilité manifeste du pouvoir romain, qui a suggéré aux Européens d’adopter un jour tous les 4 ans plutôt que 1 an tous les 1460 ans.

Les 5 jours épagomènes viennent avant Akhet (l’inondation). Les eaux venues du coeur de l’Afrique augmentent le niveau du Nil. C’est la Terre sainte (l’intérieur de l’Afrique) qui nourrit l’Egypte. Le premier jour épagomène est dédié à Ousiré (Osiris) et annonce la résurrection de la vie végétale. La personnification du bien de Dieu est celui qui a appris l’agriculture aux hommes, son esprit est donc représenté à travers la végétation et chaque 29 Juillet, un arbre était dressé pour célébrer ce jour qui lui est dédié. Ce concept a été repris par les Romains au 4e siècle pour inventer la naissance de Jésus et la fête de Noël.

Usireh (Osiris) Louvre Museum
Ousiré (Osiris), Musée du Louvre

Après le jour d’Ousiré, on a les jours d’Aïssata (Isis), Horo (Horus), Souté (Seth) et Nabintu (Nephtys). Renpet Neferet (le Nouvel an) est donc le 3 Aout. Les noms des mois sont : Djehuty, Pa n Ipet, Hout Horo, Ka herKa, Ta Aabet, Pa n mekher, Pa n Imana Hoteè, Pa n Rennutet, Pa n Khonsou, Pa n Inet, Ip Ipi, Mesut Ra.

Précisement, nous avons:                               

  • LES JOURS EPAGOMENES

Du 29 Juillet au 2 Aout : Ousiré, Aïssata, Horo, Souté, Nabintou.

  • LA SAISON AKHET

Du 3 Aout au 1er Septembre : Djehouty

Du 2 Septembre au 1er Octobre : Pa n Ipet

Du 2 Octobre au 31 Octobre : Hout Horo

Du 1er Novembre au 30 Novembre : Ka her Ka

  • LA SAISON PERET

Du 1er Décembre au 30 Décembre : Ta Aabet

Du 31 Décembre au 29 Janvier : Pa n Mekher

Du 30 Janvier au 28 Février : Pa n Imana Hotep

Du 1er Mars au 30 Mars : Pa n Rennut

  • LA SAISON SHEMOU

Du 31 Mars au 29 Avril : Pa n Khonsu

Du 30 Avril au 29 Mai : Pa n Inet

Du 30 Mai au 28 Juin : Ip Ipi

Du 29 Juin au 28 Juillet : Mesut Ra

On August the 3rd 2014, Africa entered the year 6250
Le 3 Août 2013, l’Afrique entrait dans l’année 6250

Voici des témoignages de savants grecs de renom sur le calendrier africain :

« Ils (les prêtres égyptiens) s’accordent tous pour dire que les égyptiens, en étudiant l’astronomie ont découvert l’année et ont été les premiers à la diviser en 12 parties – et à mon opinion cette méthode de calcul est meilleur que celle des Grecs ; lesquels pour réguler leurs saisons, intercalait un mois entier entre années, alors que l’année des égyptiens consistait en 12 mois de 30 jours chacun, et qu’ils intercalaient 5 jours additionnels » Heredote (Source : Calendars in Antiquity: Empires, States, and Societies; Sacha Stern, page 126).

« Ils (les prêtes égyptiens) ont révélé aux grecs les secrets de l’année entière, que ces derniers ignoraient comme beaucoup d’autre chose » Strabon (Source : The ancient Egyptian culture revealed, Moustapha Gadalla, page 32)

Hotep!

Par: Lisapo ya Kama © (Tous droits réservés. Toute reproduction de cet article est interdite sans l’autorisation de Lisapo ya Kama)

Notes :

  • ounet.net
  • Nations Nègres et Culture, Cheikh Anta Diop, page 145.
  • Civilisation ou Barbarie, Cheikh Anta Diop, page 354.
  • antikforever.com 
Spread the love