Vivien Thomas, inventeur du traitement du Syndrome du bébé bleu

Vivien Thomas
Vivien Thomas

L’histoire exceptionnelle de ce technicien de laboratoire africain-américain, est aussi une leçon sur le racisme et la persévérance.

Né en Louisiane d’un père charpentier, Vivien Thomas reçoit une bonne éducation mais son rêve d’entrer en école de médecine est ruiné par la grande dépression aux USA qui englouti ses économies. Il dévient par dépit charpentier. Il est alors engagé à 20 ans comme technicien dans le laboratoire du chirurgien Alfred Blalock (1910-1964) à l’université Vanderbilt à Nashville dans le Tennessee.

Blalock est impressionné par l’intelligence de Vivien Thomas et lui apprend sur le tas l’anatomie humaine. Thomas est payé comme homme de ménage alors qu’au milieu des années 30 il fait déjà l’équivalent d’un travail de recherche postdoctoral. Il réalise des expériences chirurgicales avec un équipement technique bien moins évolué qu’aujourd’hui.

17 vivien thomas jeuneThomas et le Dr Blalock réussissent à prouver que le syndrome d’écrasement de membres dont mourraient bien des patients n’était pas dû à une perte de sang comme cela était généralement admis, mais à la libération de toxines musculaires.

Après avoir expérimenté sans réussite la réparation vasculaire pour cette maladie sur des animaux, Blalock a pu affirmer cette hypothèse et a été reconnu mondialement. Cette découverte a permis de sauver des milliers de vie lors de la guerre de 39-45. Au même moment, Blalock et son assistant commencent à expérimenter à large échelle les opérations à cœur ouvert, qui allaient produire à une révolution dans le milieu médical.

Vivien Thomas at his laboratery in Vanderbilt Source : Vandervilt University
Vivien Thomas dans son laboratoire à Vanderbilt
Source : Vandervilt University

Fort de sa nouvelle réputation, le Dr Blalock accepte un poste de chirurgien en chef à John Hopkins, la meilleure école de médecine aux USA, et demande à Thomas de l’accompagner. Arrivé en 1941 à Baltimore où se trouve l’université avec sa femme et ses 2 filles, Vivien Thomas est confronté à une atmosphère de racisme et de ségrégation pire qu’au Sud. Il aura beaucoup de mal à trouver un logement. 

Thomas Blalock
Alfred Blalock

En 1943, le Dr Blalock est approché par le Dr Helen Taussig, une pédiatre cardiologue qui cherche des solutions pour résoudre un complexe problème cardiaque appelé tétralogie de Fallot, qui rend l’enfant bleu par manque d’oxygénation du sang, d’où le terme « bébé bleu ». Elle évoque alors la possibilité d’intervenir chirurgicalement en reconnectant des vaisseaux sanguins et Blalock charge Vivien Thomas de faire des recherches sur le sujet. 

Thomas pratique 200 opérations sur des chiens rendus bleues auparavant par lui-même et arrive à créer une connexion entre les vaisseaux qui traite la maladie. Il arrive à démontrer que la chirurgie pour corriger le problème n’entraîne pas la mort et persuade Blalock, qui n’a fait qu’une chirurgie expérimentale sur le sujet, d’intervenir sur des êtres humains.

Thomas adapte des instruments de chirurgie pour qu’ils servent chez l’homme et le 29 Novembre 1944, Vivien Thomas âgé de 34 ans assiste le Dr Blalock âgé de 45 ans sur un adolescent de 18 ans. A la demande de Blalock, Thomas se met dans son épaule et guide ses gestes pendant l’opération. Après 3 chirurgies, la méthode est rodée et le succès est au rendez-vous. Le monde entier salue cette innovation, dénommé « anastomose de Blalock-Taussig », Thomas ne sera pas mentionné et sa contribution sera ignorée publiquement par l’université et par Blalock. 

Surgical tool invented by Vivien Source : John Hopkins University
Outil de chirurgie inventé par Vivien Thomas
Source : John Hopkins University

Vivien Thomas crée alors d’autres méthodes chirurgicales et invente des instruments pour l’opération du coeur. Il enseigne de nombreux chirurgiens qui seront mondialement connus. Mal payé, Il a un second boulot de serveur, se retrouvant souvent en train de servir ses élèves aux réceptions du Dr Blalock. Il finit par être le technicien le mieux payé de l’université et se voit offrir un diplôme honorifique de Docteur en 1976, avant d’être nommé instructeur chirurgien en chef. Il assiste Levi Watkins lorsque celui-ci développe le défibrillateur implantable, qui permet de normaliser les battements du coeur.

17 vivien thomas jeune 3Le portrait du désormais Dr Thomas est accroché à côté de celui de Blalock dans l’enceinte qui porte le nom de ce dernier. Des écoles et des programmes de bourse pour minorités portent aujourd’hui son nom.

Morgan State University, une université pourtant sensé accepter l’expérience professionnelle et faire un travail de promotion des Noirs refusera dans les années 40 de tenir compte de l’expérience de Vivien Thomas et lui demandera de passer par la voie normale pour acquérir un diplôme de médecine. En réalisant qu’il ne terminera pas ses études avant 50 ans, il abandonne son rêve. Vivien Thomas est mort en 1985 d’un cancer du pancréas.

Portrait of Vivien Thomas displayed at John Hopkins
Portrait de Vivien Thomas (John Hopkins)

Vivien Thomas est donc le co-théoricien du syndrome d’écrasement des membres, inventeur du traitement chirurgical du syndrome du bébé bleu, et contribua à l’invention du défibrillateur implantable. Son histoire a été adaptée au cinéma en 2004 dans « Something the Lord made » avec Mos Def. 

Hotep!

Par : Lisapo ya Kama  ©

Notes :

Spread the love