Qu’est ce que l’Aliénation?

Aliénation aliénation, aliénation…..c’est un mot qui revient souvent dans les expressions courantes de beaucoup de Noirs qui s’ouvrent à la véritable connaissance d’eux-mêmes. Mais c’est quoi l’aliénation ? Et à quoi ça sert ? Il est possible de poser la question autrement en disant : Pourquoi on aliène les Noirs ?

C’est ce que nous verrons dans les lignes qui suivent.

Qu’est-ce que l’aliénation ?

Il faut noter tout d’abord que ce terme a plusieurs sens (sens médical, etc..). Mais tout le monde comprendra l’aliénation dont nous parlerons ici, dans notre contexte, c’est-à-dire l’aliénation culturelle.

L’aliénation est un processus visant à faire en sorte qu’une personne aie l’esprit égaré, ne soit plus elle-même, soit étrangère a elle-même, soit en perte totale de ses propres repères,  ne s’appartienne plus de façon à ce qu’elle soit manipulable et exploitable à souhait et devienne la proie et l’esclave de celui qui l’aliène. Ce qui fait que celui qui est aliéné est condamné à être dominé et écrasé à tous les niveaux par celui qui l’aliène.

Ainsi l’aliéné est comme l’esclave et ne vit et ne respire, ne mange et ne dort que selon les désirs et le bon vouloir de son maître (c’est-à-dire celui qui l’aliène).

Voici à quoi ressemble l'état mental de l'aliéné
Voici à quoi ressemble l’état mental de l’aliéné

Pourquoi aliène-t-on un peuple? 

Pour aliéner un peuple ou un groupe humain, il faut lui détruire tous ses repères,  toutes ses références, de façon à ce que ce peuple (n’ayant plus de repères) soit en perte de repères, et soit manipulable à souhaits. Et quelles sont les références d’un peuple ? Eh bien c’est sa culture, sa langue, sa spiritualité, son histoire, ses traditions, etc… et l’aliénation participe de la destruction d’un peuple. Voilà pourquoi Jean-Marie Adiaffi dans son livre intitulé la Carte d’Identité paru en 1980, a dit : «Celui qui veut assassiner un peuple, détruira son âme, profanera ses croyances, ses religions, niera sa culture et son histoire. »

avt_jean-marie-adiaffi_9477-2
Jean Marie Adiaffi

A quoi ça sert d’aliéner un peuple ? ça sert à le détruire psychologiquement pour le dominer,  le maintenir sous contrôle et l’exploiter, de manière indéfinie, pour ne pas dire de manière éternelle (c’est-à-dire de générations en générations). Voilà pourquoi Cheikh Anta Diop nous disait dans son livre Nations Nègres et Culture, page 14 que : «L’usage de l’aliénation culturelle comme arme de domination est vieux comme le monde ; chaque fois qu’un peuple en a conquis un autre, il l’a utilisée. »

Cheikh Anta Diop tout en expliquant le rôle de aliénation, nous donne les clefs pour comprendre les raisons pour lesquelles l’aliénation des noirs a pu être réalisée. Il nous dit dans ce passage que : « chaque fois qu’un peuple en a conquis un autre, il l’a utilisée ».

Ça signifie que si les Africains ont été aliénés, ils ont réussi à se faire aliéner parce que l’Afrique a été vaincue et conquise, notamment durant l’esclavage et la colonisation. C’est donc ceux qui ont vaincu et conquis l’Afrique qui utilisent l’arme de l’aliénation culturelle pour aliéner les africains et maintenir l’Afrique sous leur domination.

Qui a donc vaincu l’Afrique ? Il n’y a qu’à voir quels sont les peuples et les institutions auxquelles l’esprit des africains est aliéné pour le savoir.

Les esprits des Africains sont aliénés majoritairement à l’occident, et cela se voit dans la plupart des choses que les Africains essayent de faire (pales tentatives de copie du modèle occidental). Cela signifie donc que c’est l’occident qui a majoritairement aliéné les africains. Le monde arabe aussi a aliéné dans une certaine mesure les Africains à sa façon, en les arabisant à des degrés divers.

16602784_1488540251180798_6600322867566384158_ng
Le noir aliéné, esclave habitué à ses chaines, oubliant que ses chaines, mêmes dorées, restent des chaines.

Mais étant donné que l’aliénation des Africains est faite par l’occident, c’est donc l’occident qui utilise l’aliénation pour manipuler l’esprit des Noirs à ses fins. En quoi consiste cette manipulation ?

La manipulation consiste  à faire croire au Noir qu’il n’est rien du tout, et qu’il est incapable de faire quoi que ce soit ou de décider de quoi que ce soit par lui-même de manière autonome sans les autres, notamment sans les occidentaux. Voilà pourquoi l’africain de ces derniers temps a développé un messianisme vis-à-vis des occidentaux, ce qui fait que cet africain pense sincèrement que sans  l’occident il est vraiment incapable de se prendre en main.

Et pour aliéner les Noirs, l’occident le fait par tous les moyens :

Falsification de l’histoire par tous les moyens avec propagande mensongère sur l’Afrique  (Médias, Livres,  etc…), contrôle des programmes d’éducation nationale destinées aux populations africaines, etc…

Assassinats et persécutions sournoises de toutes les personnes qui par leurs actions, essayent de faire comprendre aux Noirs qu’ils peuvent être libres et autonomes et qui apprennent aux Noirs à se prendre en main (ex Sankara, Lumumba, Malcolm X, Cheikh Anta Diop, etc.…)

Voila pourquoi Cheikh Anta Diop, victime consciente de toutes ces persécutions dans son effort de recherche historique avait prévenu lors de sa conférence donné à Niamey (Niger) en 1984, en disant : «Nous menons et on mène contre nous le combat le plus violent, plus violent même que celui qui a conduit à la disparition de certaines espèces.»

Ainsi l’aliénation a transformé psychologiquement le Noir en un enfant qui ne grandit jamais et qui ne mûrit jamais pour devenir une personne adulte afin de se prendre en main, qui a éternellement besoin de l’assistance de ses parents (ici les occidentaux) pour faire quoi que ce soit. 

Or un enfant qui ne grandit jamais, ce n’est pas normal, car ça signifie que cet enfant a un handicap. L’aliénation puisqu’elle est dans la tête, a rendu le Noir tel un handicapé psychologique, un handicapé mental. Voilà pourquoi mentalement le Noir se sent fondamentalement incapable d’arriver à quoi que ce soit par lui-même, tel un handicapé.

Cheikh Anta Diop a encore parfaitement pointé et identifié cet aspect des choses en disant, toujours lors de cette même conférence de Niamey en 1984 :

«Je crois que, le mal, que l’occupant nous a fait, n’est pas encore guéri, voilà le fond du problème. L’aliénation culturelle finit par être partie intégrante de notre substance, de notre âme, et quand on croit s’en être débarrassée, on ne l’a pas encore fait complètement.

Souvent, le colonisé ressemble un peu, ou l’ex-colonisé-même, ressemble un peu à cet esclave du XIXème siècle, qui, libéré, va jusqu’au pas de la porte et puis revient à la maison, parce qu’il ne sait plus où aller. Il ne sait plus où aller… Depuis le temps qu’il a perdu la liberté, depuis le temps qu’il a acquis des réflexes de subordinations, depuis le temps qu’il a appris à penser à travers son maître, c’est un peu ce qui est arrivé aussi à l’intelligentsia africaine, dans son ensemble; parce que en dehors de quelques questions, toutes les questions que vous m’avez posées reviennent à une seule: Quand est-ce que les blancs vous reconnaîtront-ils ? Parce que la vérité sonne blanche. C’est cela. Mais c’est dangereux ce que vous dîtes, parce que, si réellement l’égalité intellectuelle est tangible, l’Afrique devrait, sur des termes controversés, être capable d’accéder à la vérité par sa propre investigation intellectuelle, se maintenir à cette vérité jusqu’à ce que l’humanité sache, que l’Afrique ne sera plus frustrée, que les idéologues perdront leur temps, parce qu’ils ont rencontré des intelligences égales qui peuvent leur tenir tête sur le plan de la recherche de la vérité.

Mais vous êtes persuadé, que pour qu’une vérité soit valable et objective, il faut qu’elle sonne blanche.»

1908448_10203160433121167_1809698334_n

Cheikh Anta Diop

Analysons ces  paroles de Cheikh Anta Diop. Il dit que : «le mal, que l’occupant nous a fait, n’est pas encore guéri, voilà le fond du problème».

Puisqu’il parle « d’occupant » il nous signifie par la que l’Afrique est occupée et assiégée par les occidentaux.  Il parle  ici du mal que l’occupant occidental a fait à l’Afrique.

Quel est ce mal profond ?

Il dit que c’est l’aliénation culturelle. Voilà pourquoi il poursuit en disant que : «L’aliénation culturelle finit par être partie intégrante de notre substance, de notre âme, et quand on croit s’en être débarrassée, on ne l’a pas encore fait complètement.»

Il décrit l’aliéné comme une personne en perte de repères (puisque ses repères sont détruits), et compare ensuite l’aliéné a un esclave puisqu’il dit que : «Souvent, le colonisé ressemble un peu, ou l’ex-colonisé-même, ressemble un peu à cet esclave du XIXème siècle, qui, libéré, va jusqu’au pas de la porte et puis revient à la maison, parce qu’il ne sait plus où aller. Il ne sait plus où aller… Depuis le temps qu’il a perdu la liberté, depuis le temps qu’il a acquis des réflexes de subordinations, depuis le temps qu’il a appris à penser à travers son maître, c’est un peu ce qui est arrivé aussi à l’intelligentsia africaine, dans son ensemble.»

A la fin de ce passage il dit que l’ensemble de l’élite intellectuelle africaine est aliénée.

Il décrit ensuite le caractère de cette aliénation en disant : « toutes les questions que vous m’avez posées reviennent à une seule: Quand est-ce que les blancs vous reconnaîtront-ils ? Parce que la vérité sonne blanche……. Mais vous êtes persuadé, que pour qu’une vérité soit valable et objective, il faut qu’elle sonne blanche. »

Qu’est-ce que cela signifie ?

Eh ben ça signifie que dans l’esprit du Noir aliéné, tant qu’un occidental (ce qu’on appelle communément « un blanc ») n’a pas donné un ordre, n’a pas dit ou n’a pas affirmé quelque chose, le Noir ne bouge pas ou n’y croit pas.

  • Voila pourquoi le noir attend que le blanc dise et affirme de sa bouche  que l’Afrique a une histoire, des civilisations, avant de pouvoir accepter ce fait.
  • Voila pourquoi le noir attend fondamentalement que le blanc lui dise que la civilisation pharaonique était noire, car tant que le blanc ne l’aura pas dit, il sera toujours en doute de cette vérité historique.
  • Voila pourquoi quand on dit au Noir de retourner à sa spiritualité ancestrale le Noir attend fondamentalement que le blanc lui dise (à la télé, dans des livres ou des documentaires) que ses ancêtres n’étaient ni diaboliques ni païens, ni polythéistes, etc… avant de comprendre que ses ancêtres n’étaient ni diaboliques ni païens, ni polythéistes, etc… et faire le retour a la spiritualité ancestrale.

, etc…

L’aliénation a fait que le Noir croit immédiatement et aveuglément sur simple parole  à TOUT ce que le blanc lui dit. Ainsi le Blanc peut jouer avec son esprit et lui mentir lourdement, il ne s’en apercevra même pas et y croira dur comme fer sans se poser de questions, simplement parce que c’est un Blanc qui le dit.

alienation tintin

Image tirée d’une bande dessinée célèbre, illustrant  l’état dans lequel l’aliénation culturelle à la sauce occidentale, tend à plonger le nègre.

C’est sur cette base de la croyance aveugle (c’est-à-dire croire sans avoir vu) au Blanc que l’occidental fait passer dans l’esprit du Noir tous les mensonges possibles sur lui-même et sur l’Afrique.

Au final le but final de l’aliénation que les occidentaux ont mis dans l’esprit des Africains, c’est de faire en sorte que le Noir croie qu’il est inférieur au Blanc en toutes choses, et que le Noir croie dur comme fer que l’homme blanc est tellement supérieur à lui le Noir, tellement fort, tellement puissant, tellement intelligent, tellement évolué, tellement…qu’il est…un Dieu !!! Et beaucoup de Noirs croient véritablement à ce mensonge !!!!

1379291_511319422292652_868715416_n - Copie
Voici le but final de l’aliénation culturelle à la sauce occidentale. faire en sorte que le Noir adore l’occidental. Les experts en communication savent bien le rôle que jouent les images sur l’esprit, les neurones et le cerveau. Ce n’est donc pas par hasard si l’Église (et ses experts en communication) représentent les personnages saints en blanc et expédient ces images aux noirs pour qu’ils prient avec dans leurs églises. A travers l’image divine, c’est en fait l’homme BLANC que les Noirs adorent dans leur subconscient sans le savoir.

Puisque l’aliénation culturelle est un mal psychologique, comment guérir de cette maladie ?

Pour guérir de cette maladie, il faut faire une thérapie du savoir, afin que l’aliéné (c’est-à-dire celui est perdu, en perte de repères) retrouve ses repères. En effet, lorsqu’on est perdu, il faut retrouver son chemin. Et pour retrouver son chemin il faut se remémorer ce chemin, afin de savoir d’où on est parti pour arriver là où on se trouve. Qui parle de mémoire, parle de passé et parle aussi d’histoire.  En ce sens c’est la guérison par la recherche historique dans le sillage de Cheikh Anta Diop qui pourra aider les Noirs à retrouver leur mémoire et leurs repères par la même occasion. Une fois leurs repères retrouvés, les Noirs sauront où ils en sont et sauront dans quelle direction aller.

« Emancipez-vous de l’esclavage mental, Personne d’autres que nous-mêmes ne peut libérer nos esprits ».Bob Marley

alienation

Par : Lisapo ya Kama © (Tous droits réservés. Toute reproduction de cet article est interdite sans l’autorisation de Lisapo ya Kama)

Please follow and like us:
0