Les Zoos Humains, cette histoire peu ou pas connue

Durant les époques coloniales de curieux types d’attraction ont vu le jour dans les pays occidentaux. Les zoos humains. Ceci est largement méconnu ou ignoré du grand public.

Ces attractions avaient été faites pour justifier le soit disant « rôle  positif » de  la colonisation. En effet après que les états occidentaux d’alors soient partis pendant des siècles faire le tour du monde pour explorer les territoires (avec leurs soit disant explorateurs), puis  conquérir ces territoires, les piller, massacrer et exploiter les peuples qui s’y trouvaient (esclavage, colonisation, exterminations, etc..), les populations occidentales de l’époque peu ou pas très informées de qui se passait, ont commencé à demander des explications à leurs états, pour savoir le bien-fondé de ces longs voyages en mer à répétition, pour savoir ce qui se passait dans les autres contrées ou les européens avaient pris l’habitude d’aller, quels étaient les modes de vie ou la civilisation de ces peuples qui vivaient au-delà des merss.

Pour contenter les foules et les masses qui se posaient de plus en plus de questions, les élites européennes d’alors ont inventé les expositions coloniales et les zoos humains. Dans les expositions coloniales, ils ramenaient tout ce qu’ils avait pris lors de leurs pillages (cornes d’éléphants, animaux capturés, butins de toutes sortes, statuettes et objets rituels, etc…). Dans les zoos, ils  ramenaient des échantillons de ces peuples qu’ils avaient conquis ou colonisés (familles, membres d’un village ou d’une tribu), pour les mettre en cage ou dans des sortes d’enclos et les exposer au public. D’où l’appellation de zoo humain.

un-apres-midi-au-zoo-08-zoo-humain
Ici une affiche publicitaire ou des indiens d’Amérique seront exposés au public en France. Les occidentaux mettaient les peuples qu’ils ont conquis ou vaincus dans des zoos Humains.

Ces zoos étaient des usines de la fabrication du sauvage, car les occidentaux, ont dit à leurs populations que ces peuples qu’ils rencontraient au-delà des mers étaient des sauvages et que s’ils se rendaient aux de la des mers c’est pour apporter la paix, le bonheur et la civilisation dans tous ces endroits et à tous ces peuples (mission civilisatrice). Par conséquent les occidentaux au moment d’exposer ces populations au public, faisaient tout pour transformer ces  peuples qu’ils mettaient dans les zoos en sauvage, ou en curiosité exotique ou animalière. Ainsi dans les enclos où ils parquaient les Africains par exemple, ils créaient de faux décors avec des huttes, des arbres, etc.. Pour dire que ces gens qu’ils  mettaient dans les zoos, étaient des sauvages,  qu’ils vivaient dans des arbres en ou dans des huttes en Afrique par exemple, etc.… ils les faisaient danser pour distraire le public, ils les forçaient à imiter des animaux sauvages et a grimper aux arbres, ou encore ils les dénudaient, les ridiculisaient, les humiliaient, ou les mettaient parfois dans les mêmes enclos ou les mêmes cages que les animaux !!

269810877
Femmes mises nues et exposées au public dans un zoo humain en occident

Ces expositions étaient payantes. Étant donné que c’était des zoos ou des expositions, les européens accouraient en masse pour venir découvrir ces peuples qui vivaient au-delà des mers, ces sortes de curiosités exotiques. Cela rapportait beaucoup d’argent aux organisateurs. Par conséquent il y a eu des tournées de zoos humains un  peu partout en Europe, et même jusqu’aux Etats Unis, etc. pendant plusieurs années. Voici des exemples d’affiches publicitaires où les tribus ou peuples qui allaient être exposés étaient annoncés en grande pompe afin de créer l’événement et la sensation.

zoo-humain - Copie
Affiche publicitaire pour un Zoo humain en France.
afrique-sauvage-zoo-humain
Autre affiche publicitaire pour un Zoo humain en France.
zoo-humain-5.1274042091
Affiche publicitaire pour un Zoo humain en France. On y voit la représentation des peuples qui vont être exposés ainsi que leurs noms

43_00_09_03

zoo-humains-1891-dahomeens
On y voit toute la caricature du sauvage déjà mise place dans la publicité. Un noir debout, s’apprêtant à trancher la tête d’un autre noir qui est lui accroupi, une tête déjà tranchée gisant entre eux
Humanzoogermany
Affiche publicitaire pour un Zoo humain en Allemagne
zoo-humainh
Originaires du Kongo ridiculisés et exposés dans un Zoo Humain à Bruxelles en Belgique.

Et des places célèbres existant encore en occident aujourd’hui furent autrefois des endroits où des humains étaient exposés en cage. En France par exemple, des endroits comme le Jardin d’Acclimatation à Paris, ou encore le site sur lequel est construit l’actuel Musée du quai Branly à Paris étaient autrefois des emplacements de zoos humains.

zoos-humains-1877-les-gallas
Jardin d’acclimatation à Paris en France. Les Noirs exposés en même temps et au même titre que des animaux dans un zoo

Et cette image d’humains déshumanisés a beaucoup joué  sur la façon dont les occidentaux ont perçu les  autres  peuples.  Dans le cas des Noirs, c’est ainsi que sont nés en occident, un certain nombre de stéréotypes racistes sur les noirs par exemple (ex les stéréotypes bamboula, les stéréotypes du Noir qui vit dans les arbres, etc… )

negre-singe
Affiche de cette époque des Zoos humains ou on voir un noir associé à  l’image du singe

C’est dans ce contexte où des Noirs ainsi que d’autres peuples étaient exposés comme des primitifs, des animaux ou des curiosités exotiques, que se situe la très triste histoire de la Venus Hottentot, qui a fait l’objet d’un film qui donne les larmes aux yeux à plus d’une personne.

venus-hottentot-sawtche
Moulage du cadavre de la Venus Hottentot conservé en Occident

Inutile de vous dire que ces personnes animalisées, déshumanisées transformées en bêtes de foire ou en animaux de cirque étaient maltraitées, détruites psychologiquement, et mourraient de tous ces mauvais traitements !!!

zoos-humains-jardin-d-acclimatation-1889 - Copie
Femme noire avec son enfant enfermée dans une grille dans un Zoo Humain. Derrière elle les gens passent et regardent

Mais lorsque ces personnes mourraient les occidentaux gardaient leurs corps  pour les disséquer ou faire des expériences avec.

C’est dans ce contexte que les occidentaux âpres avoir animalisé l’africain et les autres peuples, ont commencé à développer le racisme scientifique a travers des pseudo théories raciales ou raciologiques, afin de prouver par tous les moyens que la race blanche était supérieure à toutes les autres races qui seraient  elles des races inférieures et primitives.

races_and_skulls-1
Tableau de racisme scientifique de l’époque. On y voit la hiérarchisation des races d’après les théories raciologiques de cette époque. L’homme blanc y est représenté comme l’être humain supérieur par excellence, avec le crane parfait (et donc le cerveau parfait pour l’intelligence) au sommet de la hiérarchie des êtres vivants. Le noir est représenté comme un mi-homme mi-animal, un être inférieur à l »homme (c’est à dire au blanc) et à mi-chemin chemin entre l’homme ( qui est représenté ici par l’homme blanc) et le singe. Il a un crane intermédiaire qui n’est pas la forme d’un vrai crane d’être humain (donc avec un cerveau imparfait ou moins performant et moins intelligent que celui de l’homme par excellence c’est à dire l’homme blanc). C’est sur ces bases faussement scientifiques que l’occident a développé sa « science du nègre » (ethnologie, africanisme, primitivisme, etc…) et son mythe de la supériorité blanche.

Ce genre d’exposition d’êtres humains a débuté au 19eme siècle, pour s’achever à l’orée de la seconde guerre mondiale. Cela signifie qu’il y a encore en Occident des gens très âgés aujourd’hui qui étaient des jeunes ou des enfants à l’époque des zoo humains. Le nègre animalisé, voilà l’image du noir que ces enfants de l’époque aujourd’hui devenus vieux ou vieillards ont eu. Dans le cas où ils ont eu des descendants, devinez alors quelle image du Noir ils ont transmis à leurs enfants ou petits-enfants. On voit ainsi comment le système occidental a nourri les occidentaux au lait nauséabond du racisme.

choco zoo - Copie
Imaginez ce que peut penser un enfant européen dont les parents ou les grands-parents lui ont enseigné qu’ils ont vu des Noirs en cage à l’époque.

Ainsi le racisme se poursuit toujours, même sous des formes déguisées.

Pour finir nous vous laissons avec ce documentaire qui retrace cette histoire. Bon Visionnage.

Par : Lisapo ya Kama ©

Please follow and like us:
0