Les somptueuses sculptures de la civilisation d’Ilé-Ifé

Il y a près de 1000 ans, le peuple Yoruba bâtissait au sud du Nigéria des villes savamment organisées, avec Ifé comme capitale religieuse. La civilisation Yoruba serait née de la rencontre des peuples autochtones du pays avec des migrants. Ces peuples premiers sont à l’origine de la civilisation Nok et de ses brillantes sculptures de terre cuite vieilles de 2500 ans. Les migrants dont il est question sont probablement des égyptiens-soudanais. Ce sont ces peuples du Nil qui auraient assimilé les locaux et absorbé leur art, qu’ils allaient par la suite magnifié.

0001 (1)
Sculptures Yoruba

L’origine égyptienne des Yoruba a été dégagée par les travaux de J Olumide Lucas dans The Religion of the Yorubas publié en 1948. Mis à part les similarités linguistiques, religieuses et sociologiques avec l’Egypte ancienne, il existe dans la langue des mots d’origine grecque et romaine, ce qui permet d’affirmer que les Yoruba ont côtoyé ces peuples européens en Egypte.

Les Yoruba ont fait de la ville d’Ilé-Ifé – lieu par excellence représentant la création du monde par Olodumaré (Dieu) – leur ville sainte et siège politique. C’est de cette ville dont seraient originaires les Edo qui ont fondé plus au sud la prestigieuse civilisation de Benin. Le Nigéria a ainsi connu une concentration exceptionnelle de civilisations avec Nok au départ, puis les immenses Etats-Cités Yoruba et Haoussa, Bénin, l’empire du Kanem-Bornou, ou encore la culture avancée des Igbo et ses pyramides de Nsude.

A travers les photos qui vont suivre vous découvrirez le génie des anciens Yoruba. Leur art sculptural dédié aux membres du clergé et de la royauté essentiellement, est avec celui de Bénin, le plus raffiné et abouti de l’époque impériale africaine. Ces sculptures de bronze et de terre cuite ont ahuri les Européens, qui ont essayé en vain, de leur trouver une origine blanche. La civilisation d’Ilé-Ifé périclitera avec l’invasion coloniale britannique à la fin du 19e siècle.

Ile Ife2
A gauche est figuré un prince. La précision et le réalisme des sculptures sont de l’ordre de la perfection
A gauche l'Ooni, le roi et chef religieux des Yoruba
A gauche l’Ooni, le roi et chef religieux des Yoruba
On remarque les scarifications, très présentes dans l'art d'Ifé
On remarque les scarifications, très présentes dans l’art d’Ifé
La sculpture de droite représente une reine
La sculpture de droite représente une reine

Ile Ife7Ile Ife5Ile Ife10Ile Ife4Ile Ife13Ile Ife6Ile Ife12Ile Ife11Hotep !

Par : Lisapo ya Kama

Please follow and like us:
0