Les premiers habitants de l’Europe étaient noirs

Man of Grimaldi, ancestor of Europeans. Reconstitution broadcasted by BBC
L’homme de Grimaldi, l’ancêtre des Européens. Reconstitution diffusée par la BBC

Vous avez ci-contre une reconstitution de l’homme de Grimaldi, qui est l’homme moderne le plus ancien d’Europe, vieux de 40 000 ans. La reconstitution a été diffusée par la BBC. Son squelette a été trouvé au sud de la France et est conserve au musée de Monaco. De toute évidence c’est de lui et des siens que l’homme blanc va naître entre -20 000 et -15 000. Cheikh Anta Diop pensait que l’homme de Grimaldi était entré en Europe depuis le Maroc mais il est possible qu’il soit sorti par l’Afrique de l’Est, pour passer par l’Orient et arriver en Europe.

C’est cet homme et les siens sous le froid glacial d’Europe qui va selon toute vraisemblance donner l’homme blanc. L’homme noir doit sa couleur de peau aux conditions climatiques africaines. Pour nous protéger des effets néfastes du soleil, le corps synthétise un pigment la mélanine, qui nous donne la couleur noire que nous avons. En arrivant en Europe, l’Africain a trouvé un climat extrêmement glacial. On appelle cette période la glaciation wurmienne. N’ayant plus besoin de se protéger du soleil, son corps s’est adapté et il n’a plus produit de mélanine, d’où le fait qu’il soit devenu blanc.

Right : Willendorf Venus (Austria). 23 000 years old, with African braids. Left : Venus of Dolni Vestonice Venus of Dolni Vestonic, Czech Rep. 29 000 yrs old, African shape. Museum of Natural History.
Droite : Venus de Willendorf (Autriche). Vieille de 23 000 ans, avec des tresses africaines.
Gauche : Venus de Dolni Vestonice, République tchèque, vieille de 29 000 ans, avec des formes africaines. Musée d’Histoire naturelle.
Venus of Brassempouy, France. 21000 yrs old, with African braids
Venus de Brassempouy, France, vieille de 21000 ans, avec les tresses africaines

Les autres caractères physiques (narines et lèvres minces, cheveux lisses) sont manifestement dus à une adaptation locale également. La race blanche est donc très récente, vu qu’elle n’est apparue que 180 000 ans après la race noire. Et contrairement à ce que disait Darwin et que reprennent subtilement beaucoup de d’Occidentaux aujourd’hui, l’homme blanc n’est pas une évolution de l’homme noir. L’homme blanc est une adaptation de l’homme noir. L’histoire est là pour prouver que tous les hommes sont intellectuellement égaux.

Here are skeletons of men of Grimaldi in the museum of Monaco. We can see that the inferior jaw is forwarded, characteristic found only on Black people. This is called ‘prognathism’.
Les squelettes d’hommes de Grimaldi au Musée de Monaco. On peut voir l’appareil dentaire poussé vers l’avant, caractéristique qu’on ne voit que chez les Noirs. Ça s’appelle le prognathisme.

En Europe c’est le silence sur l’homme de Grimaldi. L’homme blanc de Cro-Magnon qui est son descendant et même le primitif Neandertal sont célébrés mais le Grimaldi lui est nié par ses descendants. Alors qu’il est à l’origine de sculptures magnifiques, qui montrent bien les formes et les tresses africaines que les femmes de Grimaldi avaient.

Le Grimaldi attend donc lui aussi la reconnaissance de ses enfants occidentaux.  S’il y a une partie des hommes de Grimaldi qui a blanchi, une autre est restée noire. C’est ainsi que, mis à part la présence de civilisateurs égyptiens et phéniciens, il y avait beaucoup de Noirs en Europe dans l’antiquité, surtout dans les Balkans. L’élément blanc prédominant en Europe va finir de toute évidence par absorber le Noir autochtone par le métissage, qui va peu à peu disparaître.

On nous a demandé si cela voulait dire que les Noirs qui vivent actuellement en Occident vont blanchir. La réponse est non. Ce changement de couleur s’est fait sous des températures extrêmes, quand l’Europe du nord jusqu’à la Belgique, les Alpes, était recouverte de glace. Ces températures n’existent plus. Qui plus est, c’est une transformation qui a pris 20 000 ans. Donc à moins de vous trouvez aux pôles pendant des milliers d’années, il n’y a aucune raison que la couleur change.

Hotep!

PS : De nouvelles données ont été publiées sur la naissance de l’homme blanc qui serait beaucoup plus jeune que ce que nous avons avancé ici. Nous écrirons donc un second article pour mettre à jour ces connaissances.

Par : Lisapo ya Kama

Bibliographie :

  • Civilisation ou Barbarie, Cheikh Anta Diop
  • Université de Grenoble
  • Nousserê Kalala (Jean Philippe) Omotunde pour Africamaat
  • Intervention de Naturi Ebene, Ubuntu Mboa 6250
Please follow and like us:
0