Les intellectuels africains, un frein pour le continent

Sur le continent, on a l’habitude d’attribuer à ceux qu’on appelle intellectuels ou élites la responsabilité du devenir et de l’avenir d’une nation. Mais pour qu’on puisse attribuer à des intellectuels la responsabilité du devenir des nations sur le continent, il faut déjà que ces intellectuels existent. Existe-t-il des intellectuels africains ? Et si oui est qu’on peut leur confier le devenir de nos nations comme nous le pensons ?

C’est ce que nous essayerons de voir à travers cet article.

Tout d’abord qu’est-ce c’est  qu’un intellectuel ?

Déjà il faut savoir que dans le terme intellectuel, il y a la notion d’intellect. Et qu’est-ce que l’intellect ? C’est la capacité qu’une personne  a d’analyser, comprendre et saisir le sens des choses au moyen de sa propre intelligence. Et comme tous les êtres humains sont faits de la même manière, ça veut dire que tous les êtres humains possèdent un intellect c’est  à dire une faculté de raisonner et de comprendre les choses au moyen de l’intelligence.

sage-afrique
Ce vieil homme est un intellectuel car comme tous les humains il a un intellect et le fait fonctionner. C’est ainsi qu’il a résolu en faisant fonctionner son intellect tous les problèmes et les défis qu’il a rencontré dans sa vie, ce qui lui a permis de vivre longtemps dans son milieu.

Partant de ce principe et puisque tout le monde a un intellect, qu’est-ce qu’un intellectuel  alors ?

Un intellectuel c’est alors quelqu’un qui fait fonctionner son intellect, son cerveau, quelqu’un qui pense, qui réfléchit et utilise son intelligence pour comprendre les choses, y apporter des réponses et agir efficacement. 

Voilà pourquoi les personnes qu’on appelle intellectuelles publient par exemple des livres où ils y écrivent leurs pensées, font des analyses, des conférences où ils parlent de leurs idées, élaborent des théories, etc…  Avec quoi font-ils tout ça ?  Eh bien avec le fruit de leur intelligence, de leur intellect de leur réflexion.

Un intellectuel ce n’est donc pas ce que tout le monde croit. En effet  beaucoup de gens croient qu’un intellectuel, c’est une personne qui n’a fait qu’aller à l’école et avoir des tonnes de diplômes, ou que c’est quelqu’un qui a de l’argent et qui travaille dans une grande entreprise. Mais il n’en est rien car puisque tout le monde a un intellect, ça signifie que tout  le monde peut être un intellectuel en ce sens que tout le monde peut faire fonctionner son cerveau pour penser, pour comprendre les choses.

Puisqu’on a tous un intellect et nous pouvons tous être des intellectuels quel est le rôle de la formation (scolaire, universitaire, etc…) dans l’intellectualisme ?

Le rôle de la formation c’est d’apporter à celui qui se forme, un cadre, un contexte, avec des informations qui permettront à son intellect de fonctionner en ayant une base de réflexion et en tenant compte de cette base et de ce contexte. L’intellectuel formé va maintenant tenir compte des informations qu’il a reçu durant sa formation, s’informer encore lui-même de son coté, lire, etc…afin de toujours mieux affiner son raisonnement.

Mais aujourd’hui le problème dans les informations données dans les formations actuelles majoritairement calquées sur le modèle occidental, c’est que les cadres et les contextes sont si limités que les gens ne sont formés que dans des sortes de barrières qui ne laissent pas place à leur intellect, car on leur dit comment penser et comment réfléchir, on leur impose un raisonnement, au lieu de leur donner les informations, le cadre et les laisser penser et raisonner par eux-mêmes. Par conséquent la réflexion, l’intelligence sont mises en veilleuses et elles ne fonctionnent pas.

A ce moment la formation n’est plus une réelle formation, mais plutôt du formatage. C’est la raison pour laquelle comme l’intelligence ne fonctionne pas, les gens maintenant ne jugent plus les intellectuels sur l’intellect (intelligence, raisonnement, etc..) mais sur le fait qu’ils soient allés à l’école et aient eu des tonnes de diplômes. On pense même que c’est celui qui est allé à l’école et qui a fait des études qui est doué d’un intellect, d’un  raisonnement, d’une pensée (c’est pour ça qu’on l’appelle intellectuel). Ainsi on vantera tel personne qui a obtenu tel diplôme de telle ou telle grande université ou école, et on l’appellera intellectuel, et ça s’arrêtera-là, rien de plus.

Mais dans le contexte actuel c’est-à-dire le contexte ou beaucoup de formations sont calquées sur le modèle occidental et ou beaucoup de Noirs vont en occident pour se former ou se forment Afrique même avec des programmes et des modèles inspirés du modèle occidental, quel est le profil de ce qu’on appelle l’intellectuel africain aujourd’hui?

L’intellectuel africain actuel c’est le Noir qui depuis son enfance jusqu’à l’âge adulte a suivi des formations calquées uniquement sur les modes de pensée et les modèles occidentaux, cela en Afrique même ou en occident. Et dans les formations à la sauce occidentale, c’est l’occident qui se met en avant, ce qui est normal car les formations à l’occidentale  sont destinées à l’origine à des occidentaux et non aux autres. Donc dans les formations à l’occidentale les occidentaux apprennent à leurs enfants des éléments adaptés à leur contexte occidental et  importantes a apprendre à leurs enfants.

classe-afrique
Qu’apprennent nos frères, nos sœurs et nos enfants dans les écoles africaines quand on sait que les programmes scolaires qui y sont 100% eurocentrés et à la sauce occidentale?

Comment ces formations non destinées aux Africains se sont retrouvées en Afrique ? Eh bien, ces formations sont un héritage colonial.

Ainsi le Noir qu’il soit sous le chaud soleil d’Afrique ou en Occident dans le froid, se forme à des choses conçues et adaptées au contexte occidental. Sa formation ne le forme pas véritablement au contexte africain d’où il est issu en apprenant Thalès, Socrate, alors même qu’il n’est jamais allé en Grèce, il n’apprend que Nietzsche, ou Einstein, Adam Smith etc… tout ce qu’il apprend c’est la vision occidentale du monde et des choses. Il apprend par exemple la vision officielle occidentale au sujet du monde et au sujet de l’Afrique. Voilà pourquoi quand dans la formation à la sauce occidentale on lui dit par exemple que :

  • l’Afrique est pauvre, lui aussi il répète ça tout bêtement
  • Que les Africains n’ont jamais rien apporté, et n’était que des sauvages sans civilisation, etc.. il répète ça aussi
  • Que les Africains ont vendu les leurs, etc. il répète ça aussi

Donc sa formation occidentale et limitée ne se résume qu’à répéter la vision occidentale du monde et des choses. Au final il est Noir mais dans son raisonnement il est formé à penser comme un occidental, et regarde son propre continent à la façon dont un Occidental l’aurait regardé, bref un aliéné en puissance…

intellectuel_africain_malhonnete-2
Ceux qu’on appelle des intellectuels africains sont des occidentaux a peau noire en Afrique. Leurs diplômes (aliénants pour eux-mêmes) sont en fait des « certificats d’aliénation académique » avec lesquels ils viennent d’occident pour venir aliéner les noirs avec

Pourquoi il ne pense pas les choses à l’africaine ?

Eh bien parce qu’il n’apprend pas véritablement grand-chose sur le continent dans les formations a la sauce occidentale auxquelles il se forme. Ces modèles (occidentaux) n’étant pas créés  pour lui,  IL N’A AUCUN REPÈRE SUR LUI-MÊME, IL NE SAIT RIEN SUR LUI-MÊME !!!! Il est lettré et savant de tout dans la culture des autres mais il est ILLETTRÉ ET ANALPHABÈTE DE SA PROPRE CULTURE !!! Il ne CONNAIT NI SES SAGES, NI SES SAVANTS, NI SA PHILOSOPHIE, NI SA SPIRITUALITÉ OU SA RELIGION, PARFOIS NI SA LANGUE, ETC… NI SES VALEURS, NI SES PRINCIPES, NI SES SYSTÈMES POLITIQUES NI SES SYSTÈMES ÉCONOMIQUES, ETC…

Or comment être un intellectuel africain sans connaitre véritablement le contexte africain (histoire, philosophie africaine, culture, etc..) ? Comment penser et  réfléchir  intellectuellement l’Afrique sans la connaitre véritablement ?

Voilà, le problème ! On ne peut pas vraiment penser,  réfléchir intellectuellement et apporter des réponses appropriées sur quelque chose dont on n’a aucune véritable information, car si on le fait les réflexions apporteront des solutions qui seront hors sujet, hors cadre, hors contexte. C’est pourtant à ce travail impossible (réfléchir à quelque chose qu’ils ignorent) que se livrent nos soit disant élites et intellectuels africains !!! Après leur formation en Occident ou à la sauce occidentale ils ramènent en Afrique des modèles qu’ils ont appris en Occident (et qui sont conçus et adaptés à l’occident et non à l’Afrique), sortent ces modèles de leur contexte occidental pour venir (par un réflexe de copie) les appliquer hors de leur contexte (c’est-à-dire en Afrique) et cela en ignorant le contexte africain (histoire, philosophie africaine, culture, etc…)… 

Voilà les rêveries de nos soit disant  intellectuels africains depuis que les états Africains existent sous leurs formes actuelles!! Et après on s’étonnera que telle ou telle chose tentée en Afrique ne passe pas ou ne marche pas !! et après on se demande si l’Afrique refuse le développement etc.. Alors que les modèles de développement appliqués en Afrique par les élites noires essentiellement formées en occident sont inadaptés !!

Qu’est-ce que tout cela signifie ? Cela signifie qu’il n’existe pas d’intellectuels africains en réalité ou qu’il en existe très peu. Ce qu’il y a en Afrique, en majorité, ce sont des intellectuels occidentaux à peau noire, qui ont la même ignorance (volontaire ou involontaire) que les Occidentaux ont au sujet de l’Afrique, et qui sans forcément le faire exprès, détruisent l’Afrique de l’intérieur en continuant à appliquer des modèles venus d’ailleurs et  inadaptés au continent. C’est seulement leur peau noire qui fait qu’on croit que ce sont des Africains !!

p7uv-ne6l0xub1izcz9n-rspfja
Peaux noires, Masques Blancs, c’est le véritable visage de ceux qui sont considérés comme des « intellectuels africains » aujourd’hui.

Étant donné que ce sont des intellectuels occidentaux à peau noire, ils se comportent vis-à-vis de l’Afrique comme les occidentaux se sont comportés et se comportent vis-à-vis de l’Afrique. 

Comment cela prend il forme dans les faits ? Eh bien comme tout le monde le sait la colonisation, l’esclavage, les missionnaires, etc… sont autant d’actions que les Occidentaux ont fait et qui ont fait du mal à l’Afrique, car durant ces époques les Occidentaux ont persécuté nos rois, nos élites, nos institutions, nos royaumes, etc.  Or nos intellectuels ancestraux et nos élites ancestrales réfléchissaient intellectuellement l’Afrique avec une vision africaine des choses apportaient des réponses adaptées au contexte africain. C’est la raison pour laquelle nos ancêtres ont développé avec succès l’Afrique mieux qu’aujourd’hui en y créant plusieurs belles et importantes civilisations sur plusieurs siècles, civilisations, dont les vestiges  sont encore visibles partout sur le continent.

1959797_254069331430536_1602089044_n-2
Ces femmes, qui sont les plus grandes d’Afrique et qui sont nos ancêtres étaient de véritables intellectuelles africaines. Elles pensaient l’Afrique avec la vision et le contexte africain (histoire, culture, civilisation, etc…) C’est pourquoi elles ont occupé de hautes fonctions et accompli de grandes choses dans l’histoire du continent, ce qui témoigne de leur intelligence et de leur connaissance du milieu.

Eh bien ces intellectuels occidentaux à peau noire continuent aujourd’hui encore à s’en prendre à nos vraies élites africaines comme  les occidentaux  l’avaient fait autrefois et le font encore aujourd’hui.

Voilà pourquoi par exemple lorsqu’une véritable élite africaine, un  véritable intellectuel africain, c’est-à-dire un africain qui pense qui réfléchit intellectuellement en connaissant ou en essayant de connaitre véritablement le contexte africain (histoire, philosophie africaine, culture, etc…)  apparaît au grand jour, ces intellectuels occidentaux à peau noire, vu qu’ils sont plus nombreux, les persécutent, les tuent (avec la complicité des occidentaux), etc..  Exactement comme ce que les occidentaux ont fait à nos intellectuels ancestraux et nos  élites anciennes (rois, princes, institutions, etc. ) dans les royaumes africains.

1920145_624225300982486_763517018_n-2
Cette femme que beaucoup prendraient pour une arriérée de nos jours est en fait une intellectuelle africaine car elle est formée de par sa culture a la vision africaine du monde, et de ce fait elle en sait plus sur l’Afrique et sur le contexte africain que n’importe quel africain diplômé formé en occident ou formé a la sauce occidentale qui viendrait en Afrique pour jouer à « l’intellectuel africain ». Voilà un exemple des descendants de nos élites ancestrales.

C’est cela qui a fait que Nkrumah, Sankara ou Lumumba, etc… ont été persécutés.  Tous les Africains qui pensent véritablement l’Afrique c’est-à-dire ceux qui pensent l’Afrique à partir de la vision africaine et du contexte africain sont persécutés. Les savants également sont persécutés. C’est le cas de Cheikh Anta Diop lui-même qui  a été persécuté par le président Senghor pendant 20 ans à l’époque. Entre autres il  a subi des menaces de mort plusieurs fois, il a été arrêté et mis en prison plusieurs fois par Senghor sans jamais abandonner ses recherches et ses combats.

A l’ère de Senghor, il était interdit d’enseigner ses recherches (pourtant si importantes pour l’Afrique) à l’université pendant plusieurs longues années, et même jusqu’à aujourd’hui, à part une université qui porte symboliquement son nom, ses travaux ne sont pas étudiés au Sénégal même.

Les égyptologues africains aussi sont persécutés, voilà pourquoi ils ont du mal à enseigner tous ces savoirs importants en Afrique même dans les écoles et les universités, car les pressions de ces élites occidentales à peau noire et de leurs maîtres occidentaux sont très fortes. Après on est étonné qu’il y ait encore beaucoup de Noirs (vieux, jeunes, ou enfants) qui ont suivi ou suivent des formations en Afrique même, mais qui ignorent bien des choses sur l’Afrique !

Donc nous avons en Afrique de fausses élites africaines et de faux intellectuels africains, car ils ignorent tout de la vision africaine dans leurs réflexions, pensées et actions. Beaucoup de ces gens à qui nous confions le destin de nos pays ne pourrons pas vraiment nous apporter ce dont nous avons véritablement besoin en Afrique, et apporter des réponses appropriées aux problèmes africains, tant qu’ils n’intégreront pas la vision africaine dans leur mode de pensée. Nos vrais intellectuels africains sont persécutés et  étouffés.

kwame-nkrumah-ghana-panafricanisme
Kwame Nkrumah, Véritable intellectuel africain. Il a mis l’Afrique au cœur de tout ce qu’il faisait.

Pourqu’on ait de véritables élites africaines qui pensent véritablement l’Afrique en tenant compte du contexte africain, il faut intégrer le contexte africain véritable  (histoire, philosophie africaine, culture, etc..) dans tous les systèmes de formations scolaires universitaires du continent. Tant que cela ne sera pas fait,  on aura toujours des intellectuels occidentaux à peau noire sur le continent.

avt_jean-marie-adiaffi_9477-2
Jean Marie Adiaffi, Véritable intellectuel africain, fondateur de la théorie dite du Bossonisme. Il a fondé ses théories intellectuelles et des réflexions pour le continent sur la base des connaissances héritées de nos traditions ancestrales.

Il existe des tonnes de travaux effectués dans ce domaine par des savants comme Cheikh Anta Diop, etc… car des savants comme Cheikh Anta Diop avaient déjà compris qu’on ne peut pas vraiment penser,  réfléchir intellectuellement et apporter des réponses appropriées sur un sujet sur lequel on n’a aucune véritable information, car si on le fait les réflexions apporteront des solutions qui seront hors sujet, hors cadre, hors contexte. Ils avaient compris alors que tant que le contexte africain véritable  (histoire, philosophie africaine, culture, etc..) n’était pas intégré dans tous les systèmes de formations scolaires universitaires du continent afin de former de vraies élites africaines pouvant analyser véritablement les choses du point de vue africain, les choses ne marcheraient pas bien sur le continent.

Voilà pourquoi des gens comme Cheikh Anta Diop ont après leur formation en Occident, compris qu’il leur manquait le contexte africain, et ont fait toutes ces recherches sur le passé africain, pour bien comprendre, le contexte africain (l’histoire, la culture, la philosophie, etc..) afin d’apporter des réponses intellectuellement appropriées aux problèmes africains, solutions qu’ils ont laissés dans les tonnes d’ouvrages et  travaux de véritables intellectuels africains qu’ils ont fait et écrits.

1908448_10203160433121167_1809698334_n
Cheikh Anta Diop, un des plus grands véritables intellectuels Africains, qui n’est plus à présenter

Un des défis majeurs pour la renaissance africaine se résume en un seul mot: L’ÉDUCATION

C’EST DONC L’ÉDUCATION DES POPULATIONS AFRICAINES SUR LA BASE DU CONTEXTE AFRICAIN (HISTOIRE, PARADIGME, VISION DU MONDE, PHILOSOPHIE, ETC…) QUI SORTIRA LES ENFANTS DU CONTINENT (PARTOUT OU ILS SE TROUVENT) DE L’IGNORANCE ET DE L’ALIÉNATION ET NOUS PERMETTRA D’AVOIR VÉRITABLEMENT DES INTELLECTUELS AFRICAINS QUI SERONT VRAIMENT UTILES AU DEVENIR DU CONTINENT !!!

Hotep

Par: Lisapo ya Kama ©

Please follow and like us:
0