Le retour au naturel: pour quoi faire?

La question du retour au naturel est une question qui soulève de vifs débats entre les femmes et les hommes noirs et entre les femmes noires elles-mêmes. Ces vifs débats au sujet du retour au naturel soulèvent des questions importantes. C’est la raison pour laquelle il est important de comprendre quels sont les réels enjeux d’un retour au naturel.

abimes_soin-cheveux-afro-crepus-produits-afro-cosmetique-peau-noire

1) Le retour au naturel, est-ce une mode que les gens essayent de lancer ?

Tout d’abord  parler de retour au naturel, ce n’est pas une mode que les gens essayent de lancer car une mode est quelque chose qui est passager. Ainsi les modes se suivent et se succèdent. Lorsqu’on parle de naturel on parle de NATURE. Et la nature est quelque chose qui n’est pas passager, mais qui demeure. La nature n’est donc pas une mode. Le retour au naturel est donc un retour à la base et un retour aux fondamentaux de nous-mêmes.

Être naturelle c’est être en harmonie avec la nature de soi-même et la nature des choses

2) Le retour au naturel, est-ce une lubie ou un courant de pensée panafricaniste ou afrocentrique, kemite un symbole de militantisme?

L’idée du retour au naturel n’est pas une idée des  courants panafricanistes ou afrocentriques, kemites ou  symbole de militantisme.  Autrement dit être au naturel, ça ne veut pas nécessairement dire être militante, ou kemite, etc… L’idée du retour au naturel n’est pas née avec ces courants de pensée là. Mais il est vrai que la logique du retour naturel cadre tout à  fait avec la logique de retour à nos à nos valeurs ancestrales dont parlent tous nos véritables penseurs.  Voilà pourquoi ces courants de pensées (panafricain, etc..) ont intégré dans une certaine mesure cette donnée du retour au naturel.

3) Si le retour au naturel n’est pas une question de mode ou une idée panafricaniste ou afrocentrique, etc… Comment s’est posée la question du retour au naturel ?

La question du retour au naturel s’est posée dans les milieux ou les gens ont d’abord :

-pris conscience que des choses comme le défrisage, le tissage, les perruques etc.( qui sont très en vogue dans le monde noir) de même que les produits cosmétiques (éclaircissants, etc..) , étaient des techniques artificielles, qui ne rendaient pas véritablement compte de la vérité de la beauté naturelle, originelle de la femme noire.

-pris conscience que ces techniques d’entretien du cheveu et du corps  étaient plus en vogue dans le monde noir que chez les autres peuples, ce qui faisait que les noirs en grands consommateurs de ces pratiques, devenaient les champions de ce type de pratiques

-pris conscience que ces techniques d’entretien du cheveu et du corps comme seuls et uniques moyen pour s’entretenir pouvaient aussi relever d’une certaine ignorance et d’une certaine aliénation, dans la mesure ou des gens dans le monde ne vivent et ne jurent que par ces techniques artificielles, comme si c’était les seules techniques existantes, pour l’entretien du corps et des cheveux ou comme si c’était le seul moyen accéder la beauté.

-pris conscience que ces techniques d’entretien du cheveu détruisaient progressivement et a des degrés divers (gravement ou moins gravement) les cheveux naturels et la peau naturelle des noirs.

-pris conscience qu’au final les gens dépensent des fortunes importantes pendant des années durant, pour essayer d’avoir ce qu’ils appellent « une belle peau » (comme si il y avait « une vilaine peau »)et de « beaux cheveux » (comme si il existait de « vilains cheveux » qui seraient le contraire de ces « beaux cheveux »), sans avoir forcement le résultat souhaité sur leur têtes et leurs corps , avec en plus des pertes économiques importantes, car toutes ces sommes investies dans l’entretien des cheveux et de la peau auraient pu servir à régler des problèmes plus importants

-enfin la dernière chose dont les gens ont pris conscience, c’est que parfois depuis leur enfance, ils sont nés ou ont grandi dans une atmosphère de course aux techniques artificielles d’entretien du cheveu et de la peau (sans savoir pourquoi courir et ou cela allait mener), course entourée du mythe du mauvais cheveu (cheveu noir mauvais, difficile a entretenir, etc..) ou du mythe de la mauvaise peau (telle personne est noire, parfois « trop » noire, etc..)   Ce qui fait qu’ils n’ont jamais vraiment appris la nature de leurs cheveux et de leurs peaux et comment y apporter des soins appropriés.

4) Quels sont donc véritablement les enjeux du retour au naturel ?

Avant de connaitre les véritables enjeux du retour au naturel, il faut tout d’abord faire le bilan (positif et négatif) de ces techniques artificielles d’entretien des cheveux et du corps

Alors quels sont les points positifs de ces techniques artificielles d’entretien des cheveux et du corps ?

En toute objectivité, et au risque de surprendre plus d’une personne, il n’y a aucun point positif  objectif dans ces techniques artificielles d’entretien et du corps, aucun. Le seul résultat, de l’utilisation de ces techniques artificielles  c’est un effet psychologique qui fait que la personne qui utilise les techniques artificielles d’entretien des cheveux et du corps, se  sent a l’aise, se sent belle, etc… mais ces sensations de sentir belle etc. se situent dans la tête de le personne qui pense cela, voila pourquoi à part un effet psychologique (sensation de beauté, de belle peau ou de beaux cheveux, etc..) il n’y a rien d’objectivement positif dans ce genre de pratiques.

afrosomething-article-darkandlovely

Pourquoi cette femme sourit a la vue du produit? Eh bien c’est parce que dans sa tête elle pense que c’est ce produit qui va lui donner de beaux cheveux, qui va la rendre nécessairement belle.

-quels sont les points négatifs concrets de ces techniques artificielles d’entretien des cheveux et du corps ?

On a :

-La destruction progressive (lente ou rapide) du cheveu et du cuir chevelu, entrainant des maladies sur la tête (alopécie, cheveux arrachés, etc…), ce qui crée un cercle vicieux car les personnes aux cheveux détruits paient encore plus des tissages et des perruques afin de cacher une tête et des cheveux tellement atteints et détruits qu’il devient impossible de les voir.

naomi-campbell-bald1

Même lorsqu’on est star et célèbre, et qu’on est adepte des pratiques qui nous nuisent on n’échappe pas à la destruction de son cheveu et de soi-même. Ici la célèbre Naomi Campbell.

-La destruction progressive (lente ou rapide) de la peau avec toutes sortes de maladies liées a la peau (ex : cancer de la peau, etc…)

-Ces produits (défrisants et éclaircissants, etc…) pénétrant dans le corps par le biais des pores de la peau, sont susceptibles d’atteindre les organes internes situés dans le corps et causer même des maladies à l’intérieur du corps.

vybz-kartel-repond-aux-critiques-je-me-blanchis-la-peau-et-je-vous-emmerde-tous-2135498

La destruction de la peau dans les faits.

-La réduction de l’espérance de vie : car en effet un corps (peau, cheveu, etc..) attaqué par des choses qui lui font du mal va se porter mal et développer des maladies qui peuvent entrainer la mort rapide ou lente. Du coup la personne si elle pouvait vivre plus longtemps, vivra moins de temps qu’elle aurait pu étant donné que son corps est fragilisé et affaibli par des choses qui ont atteint son corps de manière irréversible

 

-un autre point négatif  important ce sont les pertes économiques, importantes pour les adeptes de ces techniques artificielles d’entretien des cheveux et du corps. Car utiliser ces techniques crées chez les personnes qui les utilisent (qu’elles aient les moyens ou non)  des dépenses, toujours plus nombreuses, toujours plus grandes. Ainsi les personnes pauvres (la majorité) s’appauvrissent encore plus et les personnes riches perdent beaucoup d’argent, juste pour avoir une « belle peau » et de « beaux cheveux », qui ne sont jamais vraiment beaux au final (car détruits et abimés)

 

Et pendant que ces adeptes dépensent leurs argent (qui aurait pu servir a plein d’autres choses plus importantes) cet argent va dans les caisses de ceux qui fabriquent et commercialisent ces produits. Eux donc ils s’enrichissent (puisqu’ils gagnent) pendant que les noirs s’appauvrissent (perdent des sous en achetant leurs produits). vu la masse de noirs adeptes de ces techniques artificielles d’entretien des cheveux et du corps , imaginez tout l’argent et les profits économiques énormes que les sociétés mondiales de produits défrisants, de tissage, de produits éclaircissants se font sur le dos de personnes qui ne cherchent uniquement qu’à avoir une belle peau et de beaux cheveux !!

photo-produits-africains-avignon1-1790

ils vendent seulement, il vendent, sans se soucier des méfaits de ces produits sur la peau et sur les cheveux, tout ce qu’il cherchent, c’est les profits économiques

 

Et en plus en fabriquant ces produits les gens et les sociétés qui les fabriquent savent bien les dégâts que ces produits causent  au corps et aux cheveux (puisque ce sont eux qui les fabriquent). Alors pourquoi continuent-ils à les fabriquer ? Eh ben c’est parce qu’ils s’en foutent du fait que cela détruit le corps et la peau des gens qui les utilisent massivement(les noirs). Tout ce qui les intéresse ce sont les profits économiques qu’ils en tirent.

La question du retour au naturel est donc :

-un enjeu de santé important vu tous les dommages progressifs (maladies, destructions) causés au corps et aux cheveux des personnes adeptes de  la pratique de ces techniques artificielles d’entretien des cheveux et du corps

-un enjeu économique important car la pratique de ces techniques artificielles d’entretien des cheveux et du corps est une source de dépenses (et aussi d’appauvrissement économique) pour beaucoup de noirs

 

Retourner au naturel permettra à de nombreux noirs (puisque beaucoup sont adeptes de ces pratiques) de préserver leur corps et leur santé, tout en mettant plus en valeur leur beauté au naturel

 

Retourner au naturel permettra aux noirs (donc beaucoup ont des problèmes économiques) de faire des économies et de moins perdre de l’argent en achetant la mort, dans des choses qui détruisent leur corps et leur santé

 

Retourner au naturel permettra aussi aux noirs de se découvrir eux eux-mêmes, connaitre leur  corps, leur peau, leur cheveu et y apporter les soins appropriés afin d’éviter la destruction de leurs corps et d’éviter les complexes inutiles.

 

Retourner au naturel permettra aux noirs de savoir que la beauté ne se limite pas à une peau claire ou éclaircie, ou ne se limite pas à des cheveux lisses ou longs et que par conséquent, ce n’est pas parce qu’on a une peau claire qu’on a forcément une belle peau ou que qu’on a des cheveux allongés  ou lisses que ça veut dire que ces cheveux sont nécessairement beaux ou plus beaux que d’autres !!

Retourner au naturel permettra enfin aux noirs de savoir que la beauté est don qui nous vient du créateur et qui se trouve chez toutes les créatures. Par conséquent le noir en tant que premier être humain de l’humanité, est le premier à qui le créateur a donné la beauté !!! Le noir possède donc la première beauté humaine, la beauté de l’être humain originel !!

Mais pour retourner au Naturel il faut que les noirs soient éduqués a connaitre leur corps, la nature de leur peau, de  leurs cheveux, etc… car c’est encore une fois L’IGNORANCE DES NOIRS QUI A CAUSE TOUT CELA ! L’IGNORANCE TUE !!!

4d2a9977

C’est dès l’enfance que l’éducation à tous ces enjeux commence. Il nous faut bien éduquer les nôtres et en particulier nos enfants afin qu’ils ne tombent pas dans les mêmes pièges plus tard.

Pour sortir des dégâts de l’ignorance, il faut, le savoir, il faut L’ÉDUCATION !!!

 

Par : Lisapo ya Kama ©