Le processus de Création dans la pensée africaine

Comment les êtres et les choses sont parvenus à l’existence d’après nos ancêtres ? Autrement dit comment les choses et les êtres (humains, animaux, etc..) telles que nous les voyons sous nos yeux ont-elles été créées par le créateur ?

Rappelons que pour nos ancêtres tous les êtres (végétaux, animaux, humains etc..) et toutes les choses qui existent sous nos yeux sont des choses qui nous viennent du créateur, et qui émanent de lui. De ce fait toutes les choses crées sont divines car elles ont été créés par le divin (Dieu).

kayak_nun_river-copie

Ainsi par exemple :

L’homme est divin, (puisqu’il est créé par Dieu)

La nature est divine (puisqu’elle est créée par Dieu)

Les animaux, les êtres, les choses, tout cela est divin (car tout cela vient du divin).

Cette pensée a fait que nos ancêtres ont depuis la nuit des temps établi dans leur code moral (Maat) le respect de l’être humain et de la vie humaine (puisque l’être humain vient de Dieu), le respect de la nature (écologie), le respect des animaux…. Bref, le respect de toute la création mise en place par l’action divine.

Maât, fille de Dieu, elle représente la Vérité et la Justice
Les lois de Maat sont les lois qui permettent de vivre en harmonie avec toute la création et tout l’univers entier

La spiritualité africaine explique tout, est basée sur une logique implacable et est ouverte à la discussion. L’Africain de ce point de vue est un scientifique, ce n’est pas un croyant. Il n’a pas à croire en quelque chose qu’il ne comprend pas, qu’on ne lui explique pas, dont il n’a pas fait l’expérience, ou en quelque chose qui n’a aucune logique. Ainsi pour nos ancêtres, le processus de création des êtres et des choses s’est déroulé en trois phases bien précises :

La première phase : c’est la phase de conception. C’est à cette phase que le créateur conçoit en son cœur toutes les choses qui vont venir à l’existence. En effet, pour nos ancêtres c’est le cœur qui est spirituellement le siège de la conscience, des desseins des émotions et des pensées. Le cerveau n’est qu’un organe qui traite ces données (émotions, etc..) qui viennent en réalité  du cœur. C’est donc du cœur (comme siège de la conscience, etc..) que partent nos idées, nos pensées, etc.…qui guident nos actions et notre comportement dans la vie. Voila pourquoi comme on peut le voir sur les fresques pharaoniques, lors du jugement divin c’est le cœur qui est pesé sur la balance car ce sont donc nos intentions profondes venues du plus profond de notre cœur qui sont jugées et regardées au regard des lois de Maat.

planche III du livre des formules efficaces pour la fusion dans la lumière divine (plus connu sous le nom de livre des morts des anciens egyptiens). On y voit le defunt et sa femme (vetus de blanc) qui passent l'epreuve du jugement divin Inpou a une tête de chien, Djehouty une tête d'Ibis. Le corps d'Amout est fait de 3 animaux
Fresque pharaonique ou on voit le cœur (siège de la conscience et des intentions) de celui qui va être jugé (le personnage vêtu de blanc), posé sur la balance qui contient de l’autre coté la plume de Maat. C’est donc les idées et les intentions venant du  cœur sont jugées au regard des lois de Maat (d’où la présence de la plume de Maat dans la balance)

Une fois la chose ou l’être conçu dans le plan spirituel par le créateur il existe dans le plan spirituel déjà avant d’arriver au stade l’existence dans le plan physique. Il faut donc identifier la chose conçue. C’est la seconde phase.

La seconde phase : c’est la phase d’énonciation. Comme nous l’avons dit, la chose ou l’être créé étant déjà existant, cette chose ou cet être doit être identifié. Ainsi le créateur lui-même après avoir créé la chose ou l’être l’identifie en lui donnant un nom, nom qui révèle son essence, son rôle ou sa fonction lorsque cette chose ou cet être entrera dans le plan physique pour exister physiquement. C’est ce nom qui permettra d’identifier la chose (ex identifier la chose comme étant un arbre, ou une pierre, ou un animal, un homme, etc..) lorsqu’elle sera dans le plan physique. Lors de cette phase le créateur identifie les choses et les êtres qu’il-elle crée par la parole divine, la parole créatrice en énonçant leurs noms. C’est ce concept de  parole créatrice dont parlaient nos ancêtres, que les religions révélées ont plagié lorsqu’elles parlent  de verbe  ou de verbe créateur de Dieu.

Une fois la chose ou l’être crée et identifié, il faut maintenant que la chose ou l’être s’incarne dans plan physique. C’est la troisième phase.

La troisième et dernière phase. C’est la phase d’incarnation. Une fois la chose ou l’être conçu (c’est-à-dire créé) et identifiée, le créateur à l’aide de la parole créatrice appelle cette chose ou cet être à l’existence physique, a l’incarnation dans le plan physique.

Pourquoi la parole est créatrice ?

Eh bien c’est parce que pour nos ancêtres, la parole possède une force, une charge, une énergie, un pouvoir produisant (donc créant) des effets (positifs ou négatifs). Voilà pourquoi nos ancêtres ont toujours pensé qu’en usant de la parole il faut faire très attention à ce qu’on dit, il faut faire attention au pouvoir des mots.

Une fois que le créateur appelle la chose ou l’être à l’existence physique, cette parole puisqu’elle est créatrice, va donc produire (donc créer) des effets, effets qui vont faire que la chose crée et identifiée va prendre chair, prendre corps, prendre forme, se matérialiser concrètement. Ainsi commence la troisième phase qui est la phase du processus d’incarnation. C’est durant cette phase que la chose ou l’être prend chair, prend corps, et s’incarne dans le plan physique. Au niveau de l’être humain par exemple le processus d’incarnation s’achève avec la naissance de l’être humain qui a pris chair dans le sein de sa mère et qui est sorti a la lumière (naissance).  Ce processus d’incarnation à l’aide la parole créatrice,  c’est ça que les religions révélées ont plagié lorsqu’elles parlent de la parole faite chair ou du verbe qui se fait chair.

sierra-leone-bebe-2
L’enfant ou l’achèvement du processus d’incarnation de l’être humain dans le plan physique.

On peut le voir dans la Bible. Dans ce texte on voit le processus ou le créateur appelle les choses à l’existence à l’aide de la parole, qui a été plagié. Voilà pourquoi le créateur dans la Bible (premier chapitre du livre de la Genèse) crée les choses par la prole en disant par exemple : «que la lumière soit». Et ensuite la lumière prend forme donc la lumière est. Le créateur dans la Bible crée toutes les choses par la parole d’ailleurs. Les chrétiens ont les mêmes emprunts lorsqu’ils parlent de la parole faite chair ou du verbe créateur, ou du verbe fait chair pour parler du Christ (Voir le premier chapitre de l’évangile de Jean).

Les religions révélées sont sur bien trop de points des plagiats des conceptions spirituelles de nos ancêtres. C’est ce que révèlent la science et les recherches historiques. 

Mais ces emprunts perdent bien de leur sens initial car ils ne possèdent qu’une partie du processus de création,  la dernière phase (phase d’incarnation). Mais la phase de conception et la phase d’énonciation n’y  sont pas, dans leur processus de création. Car avant que le créateur dans Bible dise par exemple: « que la lumière soit », il faut d’abord qu’il la crée (phase de conception) et donc qu’elle existe au préalable, et ensuite qu’il l’identifie cette chose tant que lumière (phase d’énonciation) et enfin qu’il appelle cette chose crée et identifiée à exister (phase d’incarnation).

En conclusion la création du monde dans la pensée africaine se divise en 3 phases : conception, énonciation, incarnation.

Hotep !

Par : Lisapo ya Kama © (Tous droits réservés. Toute reproduction de cet article est interdite sans l’autorisation de Lisapo ya Kama)

Notes :

  • Formules efficaces pour la fusion dans la Lumière divine (Appelé encore Papyrus d’Ani ou livre des morts des anciens Égyptiens)
  • Théophile OBENGA, La Philosophie Africaine de la période pharaonique 2780-330 avant notre ère, Editions L’Harmattan, 1990.
  • Bible
Please follow and like us:
0