L’architecture royale du Danhomé

The legendary Behanzin, a prominent resistant against the colonial invasion. He was the last king of independant Danhomey
Le légendaire Behanzin, formidable résistant contre l’invasion coloniale française. Il fut le dernier roi du Danhomé indépendant.

Le royaume de Danhomé – actuel Bénin – fut fondé par le peuple Fon au 59e siècle de l’ère africaine (17e siècle de l’ère chrétienne). Il devint pendant la basse époque impériale, un puissant royaume d’Afrique de l’ouest. Les Fon ont ainsi construit un complexe de palais dans la capitale Abomey. La ville devint le siège politique et religieux du royaume.

La Religion Africaine, à travers les principes de l’Ancêtre primordial appelés Vodun, a joué un rôle important dans l’essor artistique des Fon. Les murs étaient décorés de bas reliefs sculptés, représentant les victoires militaires et l’histoire des Fon. Nous savons que les Francais ont évoqué le cannibalisme des béninois pour leur imposé la colonisation à la fin de la guerre contre Béhanzin, qui lutta admirablement. Les colons ont photographié Abomey après sa destruction par la guerre. Voyons donc de quoi les « cannibales » étaient capables.  

You can see the elaborated sculptures
Vous pouvez voir les sculptures élaborées au bas des murs
The palace of king Ghezo, grandfather of Behanzin
Le palais du roi Ghezo, grand-père de Behanzin
People in front of ruins
Regardez les ruines à l’arrière

abomey 5

abomey

Behanzin’s house destroyed by the canons

There was probably a caste of builders of palace, like everywhere else in Africa (black owned territories). Let’s remind that Africa has never been slave driver
Il y avait probablement une caste de bâtisseurs comme partout en Afrique. On rappellera que l’Afrique (hormis influence arabe) n’a jamais été esclavagiste.

palais de behanzin 5palais behanzin 2

Left : Throne of Behanzin in the Museum of Quai Branly in France Right : Representations in the palace of Behanzin
A gauche : Trône de Behanzin au musée du Quai Branly en France
A droite : Sculptures sur une porte du palais de Behanzin

Hotep !                                                 

Par : Lisapo ya Kama

Source associée : Getty Conservation Institute

Please follow and like us:
0